Le Marronnier d’Inde

Marronnier d’Inde
Aesculus hippocastanum

Cet arbre caduc est fréquent dans les régions de climat tempéré de l’hémisphère nord, spécialement dans les endroits urbanisés ou les parcs.
Il est originaire d’une petite région des Balkans.
Il monte à 30 mètres et offre un port très large, avec des branches qui partent bas sur le tronc.
Il a longtemps été apprécié comme arbre d’ombrage ou paysager.
Dans l’hémisphère nord, c’est l’un des rares arbres à la floraison spectaculaire. Les fleurs blanches sont pollinisées par les insectes. Elles sont en grappes pyramidales dressées. Elles sont suivies par de gros fruits grossièrement épineux qui s’ouvrent pour libérer des marrons d’Inde de 3 cm de large.
Ses feuilles sont penta-palmées.

Si les graines mûres sont semées en automne et laissées dehors tout l’hiver, elles germent au printemps. La croissance est rapide.
Les jeunes arbres tolèrent une ombre modérée . Quand ils grandissent, ils donnent une ombre dense et il est pratiquement impossible de cultiver quoi que ce soit à leur pied.

Santé et Médecine

• Les marrons contiennent des saponines, et on en utilisait autrefois pour laver le linge, bien qu’il faille de l’eau douce pour que la mousse se forme. Ils sont encore utilisés par quelques marques de shampoings.
• Des travaux de recherche ont montré que l’extrait de marron d’inde, utilisé comme supplément diététique, aide à régler ds problèmes circulatoire, comme les insuffisances veineuses et les varices.

 

Découvrez aussi : Le laurier Noble

Le Laurier Noble ou Laurier-sauce

Laurier noble ou laurier-sauce
Laurus nobilis

Le laurier noble n’est pas vraiment considéré comme un arbre, car il forme plutôt un grand arbuste aux multiples troncs, atteignant 18 m de haut.
Connu en tant que plante cultivée, il pousse aussi à l’état naturel, disséminé dans quelques régions, de la Syrie à l’Espagne, et du Maroc aux Iles Canaries. Ces poches sont les restes d’immenses forêts de persistants qui couvraient une grande région, à l’ère tertiaire, quand le climat était plus humide.
L’espèce est très variable et montre une grande variation génétique.
Quand il est cultivé, on peut le tailler et en faire des topiaires.

Il faut semer les graines à l’automne ou les mettre à stratifier neuf semaines pour qu’elles germent.
Les jeunes plantes poussent facilement, mais il faut les abriter du froid ou des vents violents.
L’espèce est rustique jusqu’à -12°C. Les plantes bien établies repartent de la souche si les parties aériennes sont détruites.

Usage culinaire

Dans la cuisine méditerranéenne, les feuilles sont utilisées pendant la cuisson des viandes et des légumes. On les fait facilement sécher et elles gardent leur parfum deux bonnes années.

Santé et Médecine

• Le laurier noble donne un huile essentielle utilisée pour soulager les rhumatismes.
L’huile essentielle de laurier est un ingrédient du savon d’Alep, un savon traditionnel de base d’huile d’olive, originaire de la ville d’Alep, en Syrie.
Il est réputé efficace contre les problèmes de peau comme les dermatites.
• Les feuilles de laurier servent à faire des lotions ou des pommades qui apaisent les irritations de la peau.

 

Découvrez aussi : Le Ginkgo

Diffuseur d’Huiles Essentielles, comment le choisir ?

Pour parfumer ou désodoriser, vous trouverez divers diffuseurs d’huiles essentielles.

Diffuseur Nébulisateur : HE pure dans le vaporisateur
Diffusion par nébulisation dans l’air de micro-gouttelettes par une pompe. Les gouttelettes sont projetées contre la paroi de verre du diffuseur, les plus lourdes retombent et sont recyclées, les plus légères se répandent dans l’air de la pièce.
Idéal pour assainir l’air pendant les épidémies ;

Diffuseur Ultrasonique avec brumisation : HE diluées avec de l’eau
Un peu d’eau et 10 gouttes d’HE, la pastille du diffuseur vibre à très haute fréquence et diffuse les HE dans l’air.

Diffuseur ventilation à froid :avec buvards
Un courant d’air passe à travers des buvards imprégnés d’HE. Changer les buvards à chaque utilisation.

Vous partager votre bureau ? Vous partez en voyage ?
Quelques gouttes d’HE sur un morceau de bois ou un caillou et vous êtes dans votre bulle olfactive !

Attention, les Huiles essentielles ne doivent pas être chauffées, sinon leurs actifs sont déstructurés.

Utiliser toujours des diffuseurs à froid !

Découvrez aussi : Les Huiles essentielles pour le ménage

C’est pour la déco ces autocollants sur les fruits ?

Ces autocollants sur les fruits (surtout importés) signifient ?

  • S’il a 4 chiffres et que le premier chiffre est 3 ou 4, cela signifie que ce fruit a été aspergé de pesticides, il doit être bien lavé avant consommation.
  • Si le nombre de chiffres est 5 et le premier chiffre est 9, cela indique que ce fruit ou légume est biologique (et est considéré comme le meilleur type)
  • Si le nombre de chiffres est 5 et que le premier chiffre est 8, cela signifie que le fruit ou le légume a été génétiquement modifié, et c’est la chose la plus dangereuse du tout.

Consommez plus de produits bio et vérifiez toujours les numéros sur l’autocollant car votre santé n’a pas de prix !

Découvrez aussi : La salade fraicheur

Le Bouleau

Bouleau
Betula spp.

 

Très fréquents en Amérique du Nord et en Europe, les bouleaux poussent aussi aux pieds de l’Himalaya.
Les espèces de bouleaux sont proches les unes des autres et les botanistes ont des opinions diverses sur la division du genre Betula : ils le divisent entre 30 et 60 espèces.
Les bouleaux sont une espèce pionnière à courte durée de vie. On les trouve dans les environnements difficiles. Ils dépassent rarement 20 mètres de haut et mesurent généralement beaucoup moins.
Les espèces européennes se rencontrent souvent dans les friches industrielles. Toutes sont rustiques et poussent bien dans les sols pauvres et dans les régions où la belle saison est courte.
Les bouleaux se font remarquer par leur écorce. Celle de la plupart des espèces des régions du nord est blanc pur, presque argentée.
Celles des espèces asiatiques peuvent être grises ou rosées. Avec l’âge, l’écorce se desquame et devient de plus en plus crevassée.
Les qualités ornementales du bouleau et sa grande adaptabilité lui ont assuré une belle place dans le monde des paysagistes.

 

Les graines doivent être semées à l’automne, pour qu’elles puissent subir la vernalisation hivernale.
La germination est plutôt rapide, comme la croissance. Les jeunes arbres apprécient les emplacements lumineux, et les sols frais et bien drainés.
Les bouleaux n’aiment pas les tailles.Il faut les laisser prendre leur forme naturelle.

Usage culinaire

L’une des traditions des Amérindiens est de planter un petit robinet dans l’écorce du bouleau pour faire couler sa sève.
La sève est légèrement sucrée et peut être fermentée pour obtenir du vin ou bouillie pour faire du sirop.

Santé et Médecine

• La sève de bouleau est un très bon dépuratif utilisé au printemps.

Découvrez aussi : L’Erable à sucre

La famine en glucose, la source d’énergie capitale pour les cellules de notre organisme, mais EXCLUSIVE pour le cortex cérébral est la cause de l’hypoglycémie, ce que nous avons appelé le mal du sucre©. Le mal de cet ingrédient qui, contrairement à ce que l’on croit généralement, ne fait partie du régime humain que depuis 400 ans.

Le docteur Stephen Gyland, M.D., a déclaré devant l’Association médicale américaine :  » Il n’y a probablement aucune maladie aujourd’hui qui cause une souffrance aussi généralisée, tant de mauvais rendements et de pertes de temps, tant d’accidents, tant de foyers brisés et de suicides que l’hypoglycémie. « 
Le mal du sucre…  » Vous n’en mourez pas ! Mais il vous donne l’envie d’être mort.  » En effet, selon l’auteur de cette affirmation, le psychiatre Harvey M. Ross, M.D., les symptômes de ce mal incluent entre autres, la dépression, l’anxiété, les phobies, le manque d’énergie, l’irritabilité, l’insomnie, les allergies, les maux de tête, des douleurs dans le dos, à la poitrine, dans le ventre, et l’alcoolisme.
Survivre à un tel mal est possible.

Ce livre vous expose les solutions préconisées par de nombreux médecins et vous offre d’appétissantes recettes sans sucre.

 

Danièle Starenkyj est une écrivaine, conférencière et éducatrice canadienne d’origine suisse et française. En se basant sur différentes études scientifiques, elle tente de combler l’écart qui sépare l’état des connaissances actuelles en médecine de celui de leurs applications pratiques dans la vie quotidienne.

 

 

 

Découvrez aussi : La Naturopathie

L’huile Essentielle de Bergamote

Bergamote
Citrus bergamia

Description botanique

Originaire d’Asie tropicale, ce petit arbre de 5 mètres présente es feuilles vertes, lisses et ovales.
Le bergamotier, arbre très sensible, a des exigences de climat et de sol très strictes ; son principal habitat aujourd’hui est la province de Reggio di Calabria, en Italie.
Les fleurs blanches très parfumées donneront de petits fruits ronds comme une orange miniature, vert foncé puis jaune à maturité.
La récolte des fruits, avant leur maturité, à partir desquels est extraite l’huile essentielle à leu de novembre à février.
200 kg de zestes donnent, par pression à froid des zestes verts non encore mûrs, 1 kg d’huile essentielle – de couleur vert vif à vert émeraude, liquide à l’arôme clair, fruité, frais et légèrement mielleux.

L’avis du professionnel

La bergamote fournit une essence dont la finesse de l’odeur fraîche et hespéridée a contribué à sa réputation mondiale et à son utilisation massive dans l’industrie du parfum.
Sa fragance très agréable et son tropisme pour le système nerveux la placent parmi les meilleurs produits pour agir sur tous les phénomènes de stress et les pathologies qui en découlent.
L’huie essentielle de bergamote est un puissant antiseptique, fébrifuge et antispasmodique.

Précautions et contre-indications

Risque de photosensibilisation. Ne pas appliquer avant exposition au soleil.
Dermocaustique
Déconseillé chez la femme enceinte
Pas d’usage prolongé sans l’avis d’un naturopathe ou d’un aromathérapeute.

 

Découvrez aussi : L‘huile essentielle de Ravensare

Comment lutter contre la fatigue, renforcer nos défenses et retrouver notre vitalité ?

Les rythmes quotidiens, l’environnement pollué, les changements de saison ………………….tous ces facteurs ont un effet sur nos organismes.

Nous pouvons améliorer notre hygiène de vie avec une alimentation équilibrée, une activité physique régulière, un bon sommeil……. mais souvent nos corps ont besoin d’un petit ou grand plus et certains compléments alimentaires dont les vertus ont fait leurs preuves depuis des millénaires : ginseng, gelée royale, maïtaké, gingembre.

Nous avons déjà regardé de plus près le gingembre et le maïtaké, alors attardons nous sur le ginseng et la gelée royale.

Le Ginseng :
Plante originaire d’Asie du Nord-est, dont la racine est réputée pour ses propriétés stimulantes du système nerveux, physique et intellectuel.
Le ginseng accroît la résistance physique, il est anti-inflammatoire et antioxydant.
Il permet une meilleure résistance au stress.

La Gelée royale :
L’aliment des jeunes larves des abeilles et l’aliment exclusif des reines qui lui procure une longévité légendaire !
Elle est composée d’acides aminés, de vitamines, de minéraux et d’oligoéléments….
La gelée royale revitalise, reconstitue et contribue à renforcer les défenses de l’organisme.

Il va sans dire qu’il vaut mieux choisir tous ces compléments de qualité biologique afin de ne pas encrasser nos organismes avec des résidus non désirables qui vont mobiliser une partie de notre énergie afin que le corps s’en débarrasse !

Découvrez aussi : la détox après des excès

 

Le Benjoin

Benjoin
Styrax benzoin

Ce petit arbre natif de Sumatra pousse à 12 mètres.
Il est la principale source de résine de benjoin, une substance aromatique utilisée par l’homme depuis des siècles.
Il existe 150 espèces de Styrax, mais on considère que de benzoin fournit la meilleure qualité de résine.
La résine est produite en collectant la sève séchée exsudée des blessures de l’écorce.
Les benjoins ont été cultivés en plantations pour satisfaire la demande probablement depuis des centaines d’années, mais ils sont souvent aussi intégrés dans des forêts jardins, dans de petites exploitations agricoles.

Il faut semer des graines fraîches, quand elles sont encore humides.
On les cultive beaucoup là où les sols ont été appauvris suite à la pratique de l’agriculture itinérante, extrêmement destructrice à court terme.
Des apports d’engrais sont donc bien souvent nécessaires pour une bonne croissance.
On peut commencer à prélever la sève au bout de 6 ans, via des incisions que l’on fait à al base du tronc.

Usage domestique

La résine de benjoin est utilisée depuis des siècles, sinon des millénaires, pour la fabrication d’encens et de parfums. Elle a non seulement un parfum agréable, doux et vanillé, mais elle agit aussi comme fixateur, agrégeant les arômes et ralentissant leur dispersion dans l’atmosphère.

Santé et Médecine

• La valeur médicinale de la résine est admise depuis longtemps. Dans certains pays, elle est utilisée pour soigner de nombreux maux, dans le baume de Friar, un antiseptique traditionnel utilisé pour désinfecter les plaies et inhalé pour soulager le rhume.
• La résine de Benjoin a été utilisée par le passé, avec de l’eau de rose, pour confectionner le « lait de vierge », une lotion cosmétique fort appréciée.

 

Découvrez aussi : Le Baobab Africain

dans un objectif zéro déchet tout en préservant notre santé !

En effet, si vos produits sont issus de l’agriculture biologique, l’épluchage ne doit pas être un automatisme. Une fois l’origine de vos produits garantie, vous pouvez consommer vos fruits et légumes sans les éplucher, à condition de les avoir au préalable rincés et brossés sous l’eau avec une brosse à légumes en bois.

La peau de nombreux fruits et légumes contient une part importante d’éléments nutritifs : vitamines, minéraux, polyphénols, fibres et antioxydants.

Un joli mélange bénéfique pour la santé.

1. Le Concombre : Voilà un des légumes phares de l’été et de nos salades. Bien souvent l’économe n’est pas très loin car beaucoup s’imagine que sa peau ne se mange pas. Certes sa peau est un peu dure mais elle est aussi très riche en fibres et en antioxydants.

2. La Carotte : Il est vrai que les carottes peuvent demander un peu plus de temps de nettoyage mais leur peau, très fine, contient des antioxydants et des caroténoïdes. Les caroténoïdes aident la peau à se protéger du soleil.

3. Le Potimarron : Sa peau est pleine d’antioxydants et de bêtacarotène.

4. La Courgette : La peau de la courgette est très riche en vitamines A, B et C. Elle contient également des minéraux et des oligo-éléments.

5. Le Panais : Ce légume d’hiver ressemble beaucoup à la carotte mais se différencie par sa couleur blanche. Comme la carotte, frottez-le sous l’eau et conserver ainsi sa peau riche en potassium et en fibres.

6. Le Navet : Les navets apportent antioxydants et molécules soufrées qui ont indirectement des propriétés anti-cancer.

7. La Tomate : Star de l’été, la peau de la tomate est riche en vitamines A, B et C. Pas besoin de les éplucher, rincez-les et dégustez-les !

8. Le Poivron : Le poivron est très riche en vitamine C. Il contient également des vitamines A, B et E. Sont également présents des oligo-éléments et des minéraux tels que le phosphore, le calcium, le magnésium, le fer, le cuivre, le manganèse et le zinc.

9. La Poire : Savourez votre poire avec sa peau pour bénéficier des propriétés antioxydantes et de la vitamine C qu’elle contient.

10. La Pomme : La peau de la pomme renferme beaucoup de vitamine C : quatre à six fois plus que dans la chair !

Plus de doute à avoir et dégustez désormais ces fruits et légumes avec leur peau !

Découvrez aussi : Les Sacs recyclables pour fruits et légumes