Abu ʾAli al-Husayn Ibn Abd Allah Ibn Sina

connu sous le nom latinisé d’Avicenne, ou Ibn Sīnā, est né le 7 août 980 à Afshéna actuellement Ouzbékistan, et mort en juin 1037 à Hamadan, Iran.
C’était un philosophe et médecin persan, de langue persane et de religion musulmane.

Il voit le jour, à Boukhara, alors située en Perse, qui fait partie du vaste Empire musulman, où les Persans sont souvent des élites qui jouent un rôle important dans la vie politique et intellectuelle : le père d’Avicenne, est musulman chiite et préfet de son district et donc fonctionnaire de la dynastie Samanide et le jeune garçon évolue dans un milieu puissant et favorisé.

Il reçoit une solide éducation, digne de son rang, qui comporte l’enseignement :

            • de l’arithmétique,
            • de l’algèbre,
            • de la géométrie,
            • de l’arabe,
            • de la botanique
            • de la médecine.

Alors qu’il n’a que 17 ans, il est appelé à soigner l’émir de Boukhara, qu’un de ses professeurs fréquentaient. Le jeune homme parvient à le guérir d’une grave maladie.

Pour le récompenser, le prince en fait son vizir et son médecin personnel. Il obtient également l’autorisation de consulter les ouvrages de la bibliothèque royale, renforçant encore davantage ses connaissances. Trouvant encore le temps de s’instruire et d’écrire des ouvrages, il publie un livre de philosophie à 22 ans et traduit du grec ancien en arabe des œuvres de médecine d’Hippocrate et de Galien.

Il exerce par ailleurs des fonctions ministérielles auprès des émirs de la région, une occupation qui n’est pas sans risque et l’oblige plusieurs fois à fuir ou se cacher.
Son talent, sa réputation et son pouvoir suscitent la jalousie et la convoitise de beaucoup.
Pour échapper à l’ire du sultan Mohamed El-Ghazin, le savant doit fuir sa ville natale et se lancer dans une vie itinérante.

Il trouve refuge chez l’émir d’Ispahan, auprès duquel il peut reprendre ses travaux en toute sérénité.

C’est dans ce cadre qu’il achève en 1020 le Canon. Il y consigne toutes les connaissances de médecine qu’il a acquises. Il traite aussi de ses propres découvertes : le passage du sang par le cœur et les poumons, la contagion des maladies par l’eau, le sol ou les rats, ou encore l’influence des troubles psychiques sur les organes. C’est une véritable encyclopédie de la médecine, qui énumère un grand nombre de maladies et la recette de 760 médicaments.
Son Canon reste un des ouvrages fondateurs de la médecine moderne.

Très influencé par Aristote, il est considéré comme l’un des plus grands médecins du Moyen Age, mais il a laissé aussi des écrits sur l’alchimie, l’astronomie et la psychologie.
Ses disciples l’appelaient Cheikh el-Raïs, le « prince des savants ».

Pour Avicenne, et à son époque il est bien le seul, la raison et la science ne sont pas incompatibles avec la foi religieuse.

Saint Thomas d’Aquin, de l’école scolastique, réutilisera les découvertes d’Avicenne.
D’autres comme Newton ou Leibniz s’appuieront sur ses découvertes physiques. Pour eux tous, Avicenne est incontestablement une référence.

Œuvres principales d’Avicenne :
• Le Qanûn (Kitab Al Qanûn fi Al-Tibb) Canon de la Médecine
• Livre de la guérison
• Traité de philosophie, illuminative

Pour aller plus loin lire :
• Avicenne ou la route d’Ispahan de G. Sinoué
• Avicenne et le récit visionnaire d’Henri Corbin

Découvrez aussi : Bruno Gröning

L’Adulte surdoué

Et si l’extrême intelligence créait une sensibilité exacerbée ? Et si elle pouvait aussi fragiliser et parfois faire souffrir ?

Être surdoué est une richesse. Mais c’est aussi une différence qui peut susciter un sentiment de décalage une impression de ne jamais être vraiment à sa place.

Comment savoir si on est surdoué ? Comment alors mieux réussir sa vie ? Comment aller au bout de ses ressources ?

Ce livre permet de mieux comprendre et de réapprovisionner sa personnalité. Pour se sentir mieux avec soi et avec les autres, pour se réaliser.

L ‘avis de la Naturopathe : Des exemples précis, des solutions faciles……un message d’espoir…… l’impression d’être enfin compris, de ne plus être seul, anormal parce que différent de la majorité, avec une autre vision de la vie.
Un livre à lire absolument si vous vous sentez toujours si différent, d’une autre planète, si vous vous ennuyez profondément …..

Jeanne Siaud-Facchin
Ancienne attachée des Hôpitaux de Paris et de Marseille, elle est psychologue praticienne. Spécialiste reconnue des surdoués, elle est notamment l’auteur de L’Enfant surdoué, le livre de référence sur le sujet.
Elle a également crée Cogito’Z, premiers centres français de diagnostic et de prise en charge des troubles des apprentissages scolaires.

Découvrez aussi Les messages cachés de l’eau

Bain douceur : thé blanc-rose-pamplemousse

Fournitures
– 1 bol
– 1 cuillère en bois ou porcelaine
– 1 filtre à café non blanchi
– 1 élastique

– 3 cuillères à soupe de thé blanc en feuille
– 3 boutons de rose de Damas
– 1/2 cuillère à café de fleurs d’hibiscus
– HE de pamplemousse

Réalisation
• Versez le thé dans le bol
• Ajoutez 6 gouttes d’HE de pamplemousse et mélangez soigneusement
• Détachez les pétales de rose et d’hibiscus et ajoutez-les au contenu du bol et mélanger
• Mettez le tout dans le filtre à café et fermez-le avec l’élastique
• C’est prêt !

Ajoutez cette préparation dans l’eau chaude de votre bain.
Laissez infuser 10 minutes avant de vous plonger dans le bain.

Découvrez aussi Le Bain algues et sel de mer

Des étirements au bureau ou devant un ordinateur…

Les conseils de la Kinésithérapeute-vertébrothérapeute Nelly Schaeffer

    • Renouvelez ces exercices toutes les heures ou lorsque vous vous sentez très tendu.
    • Et surtout n’oubliez pas de respirer.
    • 4 minutes environ

Assis ou debout :

1. Entrecroisez vos doigts, puis tendez les bras devant vous ; les paumes tournées vers l’extérieur.
Gardez la position 20 seconds.
Répétez l’exercice au moins deux fois.

2. Les doigts toujours croisés, mettez les bras au-dessus de la tête, les paumes tournées vers le haut.
Poussez vos mains vers le haut comme si vous vouliez allonger vos bras
Restez ainsi pendant 10 secondes, pus détendez-vous.
Recommencez 3 ou 4 fois.

3. Les bras au-dessus de la tête, prenez votre main gauche dans la main droite et penchez-vous vers la droite en tirant sur le bras.
Essayez de garder les deux bras tendus.
Tirez pendant 10 secondes, puis revenez à la verticale et faites la même chose de l’autre côté.

4. Les bras levés et pliés, posez la main gauche sur le coude droit et tirez-le derrière la tête, tout en gardant la tête droite.
Maintenez la position 3 à 4 secondes puis détendez-vous.
Gardez la position sans forcer pendant 10 à 15 secondes.
Recommencez l’exercice de l’autre côté.

5. Remontez vos épaules au niveau de vos oreilles jusqu’à sentir un léger étirement dans le cou et les épaules.
Restez ainsi 5 secondes et redescendez les épaules.
Abaissez ensuite doucement votre épaule droite tout en inclinant la tête vers la gauche.
Maintenez la position pendant 5 secondes et recommencez de l’autre côté.

6. Pour étirer le côté du cou et le haut de l’épaule, mettez les bras derrière le dos.
Prenez votre poignet droit dans la mains gauche et tirez doucement en inclinant le tête vers la gauche.
Gardez la position 10 à 15 secondes puis changez de côté.

7. Placez vos mains paume contre paume devant vous, les doigts pointés vers le haut.
Descendez les avant-bras sans bouger le niveau de vos épaules ni écarter les mains.
Maintenez-le 5 à 8 secondes.

8. Placez vos mains paume contre paume devant vous, les doigts pointés vers le haut et sans bouger le niveau de vos épaules, faites tourner vos avant-bras de manière à ce que vos doigts pointent vers le sol.
Maintenez-le 5 à 8 secondes.

Assis :

9. Assis, jambes légèrement écartées, levez un bras aussi haut que possible en maintenant l’autre le long du corps.
Gardez la position 10 secondes er changez de côté.
Ne contractez pas les mâchoires.

10. Croisez les genoux, jambe gauche sur jambe droite.
Posez votre main droite sur la face externe de votre genou gauche et votre main gauche sur le coté de votre fauteuil.
Tournez lentement la tête pour regarder derrière votre épaule gauche, en faisant pivoter tout le buste vers la gauche.
Gardez la position 10 à 15 secondes et ensuite changez de côté.

11. Pieds à plat, placez vos mains dans le dos,au niveau de la ceinture, les paumes à plats et les doigts pointés vers le sol.
Avec les mains, exercez une pression sur le bas du dos pour le mettre en extension.
Maintenez la position 10 secondes et recommencez 2 fois.
Ne retenez pas votre respiration.

12. Laissez pendre vos bras le long du corps, en détachant complètement vos épaules et vos mâchoires, et agitez vos mains toujours très souples, pendant 10 à 12 minutes.

Découvrez aussi les étirements en position assise

Huile Essentielle d’Hélichryse italienne ou Immortelle

Hélichryse italienne ou Immortelle
Helichrysum italicum ssp seratinum

Description botanique

Cette plante fabuleuse de 30 à 50 cm aime les sols sablonneux, secs et ensoleillés. Elle présente des feuilles en forme d’aiguilles très fines, alternes (insérés isolément et à des niveaux différents), molles, blanchâtres, argentées, disposées sur une tige tomenteuse, laineuse. Elle est originaire du bassin méditerranéen. Ses fleurs sont de petites capitules, ne se fanant pas.
75 kg d’herbes en fleurs donnent, après distillation à la vapeur d’eau, 1 kg d’huile essentielle ; jaune pâle, à l’arôme fruité, suave et mielleux.
Sa fragrance est très appréciée dans l’industrie du parfum.

L’avis du professionnel

L’hélichryse italienne fournit une huile essentielle exceptionnelle, superbe, rare, précieuse… Son efficacité est rapide et surprenante. Elle a un effet anti-inflammatoire et régénérateur des cellules.

• C’est le produit naturel et végétal qui a la plus puissante activité anti-hématome.
Indispensable dans la trousse familiale, car elle fait des miracles.

Précautions et contre-indications

Voie interne réservée au thérapeute
Déconseillé chez la femme enceinte
Pas d’usage prolongé sans l’avis d’un naturopathe ou d’un aromathérapeute

Découvrez aussi Le Ravensare, la Lavande et la Menthe Poivrée

Mouvements à faire en regardant la TV

De nouveau des conseils de la Kinésithérapeute-vertébrothérapeute pour s’assouplir.

Vous n’avez pas le temps de faire des étirements et pourtant vous passez du temps devant la TV. Rien ne vous empêche de faire quelques étirements en suivant l’émission de votre choix : votre temps de loisir sera ainsi doublement fructueux.

1. En position assise sur le sol, les plantes des pieds jointes, saisissez vos orteils et penchez-vous lentement vers l’avant, en pliant la taille, jusqu’à ce que vous sentiez un bon étirement des muscles de l’aine.
Vous pouvez également le ressentir dans le bas du dos.
Demeurez dans cette position pendant 20 secondes.
Gardez les épaules et le cou droits. Le mouvement doit partir des hanches.
Laissez reposer vos coudes sur la face externe de vos jambes, afin de bien assurer votre équilibre.

2. Remontez vos épaules au niveau de vos oreilles jusqu’à sentir un léger étirement dans le cou et les épaules.
Restez ainsi 5 secondes et redescendez les épaules.
Abaissez ensuite doucement votre épaule droite tout en inclinant la tête vers la gauche.
Maintenez la position pendant 5 secondes et recommencez de l’autre côté.

3. Les doigts croisés, mettez les bras au-dessus de la tête, les paumes tournées vers le haut.
Poussez vos mains vers le haut comme si vous vouliez allonger vos bras
Restez ainsi pendant 10 secondes, pus détendez-vous.
Recommencez 3 ou 4 fois.

4. La jambe repliée, placez une main sur votre cheville, l’autre sur votre pied et faites tourner celui-ci sans forcer, dans un sens puis dans l’autre, une 20ène de fois.
Faites l’exercice avec chaque cheville, sans forcer.
Prenez ensuite vos orteils d’une main et tirez doucement le pied vers vous, sans lâcher la cheville que vous maintenez de l’autre main.
Maintenez l’étirement pendant 10 secondes.
Renouvelez 2 ou 3 fois avec chaque pied.

5. Avec le pouce, massez doucement votre voûte plantaire , du talon aux orteils, en effectuant des mouvements circulaires et en pressant longuement les tissus les plus mous.

6. Asseyez-vous, la jambe droite repliée, le talon droit près de la fesse droite.
Votre jambe gauche est également pliée, la plante du pied gauche contre la cuisse droite.
Dans cette position, votre cheville doit être pliée, le pied dans le prolongement du mollet. Si elle n’est pas assez souple, écartez légèrement la jambe jusqu’à ce que vous puissiez prendre la position sans ressentir de contrainte.
Laissez-vous allez vers l’arrière, jusqu’à ce que vous sentiez un étirement agréable.
Utilisez les mains pour garder l’équilibre.
Gardez la position pendant 10 à 15 secondes.

7. Dépliez votre jambe vers l’avant en plaçant la plante de l’autre pied contre la face interne de la cuisse.
Courbez-vous vers l’avant, les 2 mains sur la cheville, en vous arrêtant dès que vous ressentez un léger étirement des hanches. Utilisez une serviette si vous ne pouvez pas atteindre facilement votre cheville.
Gardez cette position 10 à 15 secondes et ensuite changer de jambe.

8. Pour apprendre à placer correctement le dos et les hanches, appuyez-vous contre un mur.
Les jambes tendues, la partie inférieure du dos collée contre la paroi.
Restez dans cette position 30 secondes.

9. Mettez-vous à quatre pattes. Vos mains sont retournées, les doigts pointés vers les genoux, les pouces à l’extérieur.
Tirez sur les bras en maintenant vos paumes sur le sol.
Procédez à un étirement léger pendant 10 à 20 secondes, détendez-vous, puis recommencez.
Faites la même chose avec l’autre jambe.

10. Asseyez-vous sur vos talons, remontez votre jambe droite et amenez votre pied droit, talon légèrement soulevé, à la hauteur du genou gauche.
Abaissez le talon au maximum tout en avançant les épaules et la poitrine.
Le but est d’étirer votre tendon d’Achille et pas forcement de mettre le pied à plat.
Cet étirement doit être très léger.
Maintenez la position pendant 5 à 10 secondes
Changez de jambe.

En pratiquant des étirements chaque soir, pendant 10 à 20 minutes, vous maintiendrez vos muscles en bonne condition.

Découvrez aussi Les étirements en position assise

Caviar d’Algues

Ingrédients
6 cuillères à soupe de salade du pécheur (ou mélange d’algues en paillettes)
5 cuillères à soupe d’huile de noix ou olive
1/2 citron
1 cuillère à soupe de vinaigre de riz ou de cidre
1/2 cuillère à dessert de moutarde
3 cornichons de taille moyenne
1 petite échalote
1 cuillère à soupe de câpres
sel au choix

• Dans un bol mettre les algues, l’huile, le jus de citron, le vinaigre et la moutarde
• Mélanger
• Hacher très finement les cornichons, l’échalote et les câpres.
• Verser dans le bol et bien mélanger
• Ajouter un peu d’eau si le mélange est trop sec
• Saler à votre goût. Personnellement je ne mets pas de sel
• Mettre dans un pot en verre et garder au réfrigérateur

Servir sur de fines tranches de pains grillés ou similaire

Découvrez aussi Le Poulet au Safran

Quelle activité physique choisir et à quelle intensité la pratiquer ?

Quelle activité physique choisir ?

Tout dépend de votre âge, sexe et condition physique de base.
Vous pouvez choisir de faire du sport avec un entraîneur ou seul.
Vous pouvez aussi choisir de faire de l’exercice tout au long de la journée :
– utiliser les escaliers au lieu de l’ascenseur,
– marcher au lieu de prendre la voiture lorsque ce n’est pas nécessaire,
– faire le ménage,
– jardiner…

Il est important de ne pas oublier que toute activité physique doit rester un plaisir et ne pas vous causer de blessure … la marche rapide (marcher rapidement tout en discutant, sans être essoufflé), de préférence dans la nature vous apportera un bien être supérieur à du jogging qui dans bien des cas crée des problèmes de dos ou de genoux…… la piscine ou une séance de vélo d’appartement vous sera plus bénéfique qu’un sport, pour commencer, si vous êtes en surpoids…

Une activité physique comme la marche, le jardinage, le ski de fond, le yoga… qui implique « le corps dans sa totalité » sera meilleure que le tennis, l’escrime… qui ne font pas travailler le corps de manière symétrique.

A quelle intensité la pratiquer ?

La aussi tout dépend de votre âge, sexe et condition physique de base et de l’objectif que vous souhaitez atteindre!

Pour être en bonne forme quel que soit votre âge, une marche ou équivalent d’1/2 heure par jours est suffisant…nul besoin de faire des heures de sport, bien au contraire.

Il est à noter que toutes activités physiques pratiquées dans la journée s’additionnent… 5 fois 10 minutes de marche sont égales à 50 minutes de marche sans arrêter.

Et après avoir bien bougé, n’oubliez pas de vous relaxer! Bain, sauna, méditation, respiration, étirements… tout cela participe à notre bien être physique et mental.
Et de vous hydrater avec une eau de bonne qualité.

En cas de doute, n’hésitez pas à demander de l’aide à des personnes qualifiées.

Découvrez aussi Avoir une Activité Physique : Pourquoi ?

Bain : algues et sel de mer

Fournitures
– 1 bol
– 1 cuillère en bois ou porcelaine
– 3 sacs en tissu

pour 3 bains
– 500g de sel de mer de Guérande
– 100 g d’algues séchées en paillettes
– 25 gouttes d’huile essentielle de pamplemousse, lavande ou petit grain

Réalisation
• Mettre le sel dans le bol
• Ajouter l’huile essentielle et bien mélanger
• Ajoutez les algues
• Mélanger
• C’est prêt !
Mettre un tiers de cette préparation dans chaque sac.

Mettre un sac dans l’eau chaude de votre bain.
Laissez fondre le sel avant de vous plonger dans le bain, puis délassez-vous pendant 15 minutes.

A réaliser 1 fois par semaine pour favoriser la circulation et le drainage.

Astuce : Gardez-le mélange dans un bocal en verre.

Découvrez aussi Le Bain : sel de l’Himalaya-pétales de rose

Avoir une Activité Physique : Pourquoi ?

Il y a 2000 ans, Hippocrate disait :
« L’exercice renforce et l’inactivité affaiblit ! »

Ceci est particulièrement vrai de nos jours, de nombreuses machines faisant maintenant plusieurs activités à notre place.

Les effets immédiats de l’exercice :
Le cœur va pomper plus de sang à chaque battement, les poumons accroissent leur travail pour apporter plus d’oxygène et évacuer les déchets produits en plus grande quantité. Notre corps produit de la chaleur et notre système de « refroidissement », la transpiration se met en marche.

Les effets à moyens termes (environ 1 mois) de l’exercice régulier :
Les organes améliorent leur fonctionnement, la personne augmente sa confiance en soi.
Un mois, c’est à peu près le temps nécessaire pour que le  « moi basique » réalise les bienfaits d’une habitude saine.

Les effets à long termes (plus de 6 mois) :
– un renforcement des muscles respiratoires
– épaississement du muscle cardiaque et meilleure irrigation
– les muscles augmentent leur force et leur endurance
– les os deviennent plus solides et plus résistants
– diminutions de la masse grasse du corps

Que nous apporte une bonne condition physique dans la vie de tous les jours ?

– Une diminution des risques de maladies : problèmes cardiaques, hypertension, ostéoporose, problèmes de dos, diabète, cholestérol…
– Une vie plus heureuse : une bonne condition physique permet de faire plus facilement ce que l’on souhaite,
– Une meilleure concentration,
– Une bonne réserve d’énergie en cas de besoin
– Une meilleure gestion des situations de stress…

Nous verrons la prochaine fois quelle activité physique choisir et à quelle intensité la pratiquer ?