Quelques jours pour dérouiller naturellement……..

Ceci n’est pas un régime, mais une hygiène de vie à pratiquer le plus souvent possible ou en cure de 15 jours plusieurs fois dans l’année.

Le matin au saut du lit :
– Boire un jus de citron avec de l’eau, sauf si vous avez des problèmes de digestion et que vous êtes frileux, alors buvez un verre d’eau chaude
– Faire des étirements…….si vous n’êtes pas du matin, faites-les après le petit-déjeuner et votre toilette, pour donner le temps à votre corps de se réveiller.

Dans la journée :
Respirez en vous concentrant sur votre souffle pendant 3 à 5 minutes en ayant une expiration deux fois plus longue que l’inspiration. Effet anti-acidifiant sanguin et anti-stress musculaire.
Marchez 30 minutes par jour à l’extérieur
Mangez des plats qui contiennent beaucoup de légumes et du curcuma, l’épice anti-inflammatoire par excellence.

Le soir après le dîner :
Prendre un bain aux plantes ou aux huiles essentielles ou faire un soin local (friction, compresse….)
– Faire un exercice de respiration ou de relaxation, juste avant de vous coucher. Cela vous prendra 5 à 10 minutes qui vous permettront de vous endormir plus serein.

Consultez un Naturopathe afin de faire un bilan Acido-basique et de personnaliser les conseils : choix de l’alimentation alcalinisante, suggestion de compléments alimentaire ………..exercice physique….

Découvrez aussi : Les Aliments des articulations

Pochette pour aiguilles

Fourniture
• Toile Aïda 14 x 10 cm environ
• Coton mouliné à six brins, un écheveau dans les coloris suivants : rose, jaune, bleu turquoise et bleu foncé.
• aiguille à broder
• 11 x 8 cm de pilou (ou plus si vous avez beaucoup d’aiguilles)

Exécution de la broderie
Pensez à toujours brider les points de croix de la même façon pour obtenir un résultat harmonieux.
Pliez le rectangle de toile en deux dans le sens de la largeur.
Déterminez le centre de chaque face, puis matérialisez les deux lignes perpendiculaires par quelques points avant. Reproduisez le motif sur chaque face, ou bien faites un motif différent.


Vous travaillerez par-dessus ces lignes et les retirerez à la fin.
Tracez-les sur le dessin en reliant les flèches entre elles.
Chaque carré du dessin correspond à un point sur la toile.
Pour les couleurs, reportez-vous au nuancier.

Avec 2 brins de coton mouliné, commencez par le centre de la broderie au Point de croix (Losange jaune).
Entourez-le d’une ligne rose puis brodez les bandes turquoise et bleu foncé.
Finissez par les losanges roses et jaunes.

Finitions
Entourez le rectangle d’une ligne de points arrière avec un brun de turquoise. Brodez là à un carré ds losanges du bord supérieur et à deux carrés ds losanges du bord inférieur.
Tirez les fils au-delà de cette ligne pour réaliser des franges.
Placez-le ou les rectangle(s) de pilou dans la pochette et cousez-le(s) à l’aide de Points arrière.

Découvrez aussi : Le Chemisier brodé

Les Aliments : des complices nutritionnels pour une bonne santé articulaire……

• Les Crucifères
Cette famille est composée des choux, radis et navets.
Ils sont riches en vitamines C et K, flavonoïdes, fibres et composés soufrés, les glucosinolates, qui stimulent les enzymes bloquant le processus inflammatoire et empêchent la destruction des cellules du cartilage.
Pour bénéficier au maximum de leurs bienfaits, mangez-en à votre menu 3 fois par semaine, crus de préférence, ou cuits al dente, à la vapeur ou dans un peu d’eau.

Le Citron
Ses flavonoïdes et ses vitamines, en particulier la C, en font un super-oxydant.
Le potassium est quant à lui un puissant alcalinisant, capable de remettre à niveau l’équilibre acido-basique de l’organisme.
Ce détoxifiant de l’organisme contribue au bon fonctionnement des articulations.
Boire le matin à jeun ou vers 17h un jus de citron tiède avec un peu d’eau diminue le taux d’acidité.

Les Fruits rouges
Cerises, framboises, cassis, myrtilles, grenades, canneberges, fraises et raisins sont de véritables concentrés d’anti-oxydants, contenant des polyphénols, du bêta-carotène, de la vitamine C et des minéraux variés.
Leurs tanins et les pigments sont anti-inflammatoires. A consommer frais ou surgelés et crus pour garder la vitamine C, et bio car fraises, framboises et cerises font partie des petits fruits les plus contaminés en pesticides.

• Les Alliacés
Grâce à leurs composés soufrés, ail, oignon, échalote, ciboule et ciboulette ou poireau jouent un rôle anti-inflammatoire avéré.
Pour une efficacité optimale, hacher, broyer l’ail avant la cuisson, et le laisser reposer dix minutes pour favoriser ses réactions chimiques.
On peut aussi les consommer cru.

Le Curcuma
Ce puissant anti-inflammatoire et antioxydant contient de la curcumine qui inhibe une enzyme pro-inflammatoire.
Pour potentialiser ses effets, il faut toujours le consommer en association avec un peu d’huile et du poivre noir ou du gingembre pour améliorer sa biodisponibilité dans le tube digestif.

Les Huiles de premières pression à froid
Huile de colza, lin, cameline ou chanvre, toujours utilisées froides, sont les principales sources végétales d’oméga-3, ces acides gras essentiels qui contrebalancent les effets pro-inflammatoire de nombreux autres aliments ou huiles.

L’huile d’olive, riche en acide gras mono-insaturés est un allié du système cardio-vasculaire grâce à ses antioxydants aux effets antalgiques et qui aide à bloquer les enzymes impliqués dans l’inflammation. On ne la fait pas chauffer à plus de 200°C.

• Les Grains entiers de céréales
Riz brun ou complet, avoine, quinoa ou millet et orge, céréales sans gluten et contenant des fibres, des vitamines B6 et B9et des protéines utiles contre l’inflammation à condition de les marier avec des légumineuses.

• Les Poissons gras
Riches en oméga-3, sélénium, zinc et vitamine D, maquereau, hareng, sardine, anchois, anguille, flétan et exceptionnellement thon et saumon péché protègent contre l’inflammation.
Cru ou cuits à la vapeur douce afin de préserver les oméga-3.

• Les Coquillages et Crustacés
Sources intéressantes de protéines, minéraux et oligo-éléments antioxydants, zinc et sélénium.

Et tout cela en Bio, afin de ne pas surcharger l’organisme avec des résidus de pesticides.

Découvrez aussi : Le Jeûne

Plus souples et moins douloureuses……….

Les plantes arrivent en tête dans les solutions qui aident à combattre l’arthrose…..

La douleur et la réduction de la mobilité s’installent progressivement dans une/les articulation/s au niveau du dos, des épaules, des genoux……… soulager cette douleur et délier les mouvements pour retrouver de l’amplitude est essentiel.

• Les Plantes : un duo de base, en cure de quelques semaines suivies d’une pause, avant reprise éventuelle.

La Reine-des-prés, aspirine naturelle
Anti-douleur et anti-inflammatoire, ses fleurs possèdent de puissantes vertus contre les rhumatismes qui la font souvent comparer à de « l’aspirine naturelle ».

• 50 à 60 grammes de fleurs pour un litre d’eau chaude mais non bouillante. Laisser infuser 10 minutes et boire au minimum 3 tasses par jour.
Certains lui préfèrent le Saule Blanc aux propriétés identiques.

L’Harpagophytum en décoction
Les racines de cette plante, surnommée la « griffe du diable » sont utilisées pour les articulations depuis des centaines d’années par les peuples du sud de l’Afrique. Il a été montré que leur efficacité sur les douleurs articulaires était due à la présence d’harpagoside, substance anti-inflammatoire. Déconseillé aux personnes souffrant d’hypertension, d’arythmie ou d’ulcère d ‘estomac.

• sous forme de gélules : 1000 mg/jour
• en teinture mère :30 gouttes dans un verre d’eau
• en extrait de plantes fraîches
• en tisane : 1 cuillère à café en poudre pour une tasse d’eau bouillante, avec 3 prises par jour
• pommade, gel ou baume : en massage sur les zones douloureuses

• les Huiles essentielles : 3 huiles de base

• La Gaulthérie couchée, combat les raideurs musculaires, soulage la douleur et l’inflammation
• La Lavande aspic, très apaisante, décontractante et anti-inflammatoire
• LHélichryse italienne, en cas de risque d’hémorragie ou de troubles de la vésicule, inti-inflammatoire, elle prévient et soulage les douleurs articulaires

◦ 30 gouttes d’une des Huiles essentielles dans 100 ml d’huile végétale (sésame, arnica), mélanger, puis appliquer en massage sur la zone douloureuse jusqu’à pénétration, 3 fois par jour, pendant 10 jours
Alterner pour trouver celle qui convient le mieux
Vous pouvez trouver des mélanges déjà faits.

L’Ostéopathie, Kinésithérapie-vertébrothérapie
Pour conserver ou retrouver une certaine mobilité

• L’Acupuncture
Il existe des points spécifiques qui calment la douleur. Pour l’acupuncture , l’arthrose est liée la stagnation de l’énergie du foie et une faiblesse de l’énergie du rein

L’Homéopathie : 4 Remèdes conseillés par Sirpa Majava

Dulcamara 9 CH
si les symptômes apparaissent brusquement quand le temps devient froid et humide ou avant un orage, qu’ils sont améliorés par temps sec ou en changeant de position.
Rhus Toxicodendron 9 CH
si la douleur est déclenchée par l’humidité mais améliorée par le mouvement
Causticum 9 CH
Lorsque l’arthrose s’aggrave par temps sec et venteux et s’améliore avec la chaleur et l’humidité
Bryonia alba 9CH
Si l’articulation est plus douloureuse en bougeant mais soulagée par la compression

• 5 granules 3 fois par jour ou toutes les 2 heures en cas de crise forte.

5 éléments clés à ne pas négliger

1. Entretenir sa souplesse
Un point fondamental pour conserver ou récupérer sa mobilité.
Quelques mouvements quotidiens, quelques minutes matin, soir et au cours de la journée.
2. La Température
La chaleur a un effet décontracturant et antalgique d’où les cures thermales
Le froid aide à combattre l’inflammation.
3. L’Argile verte en cataplasme
Concentré de minéraux et d’oligoéléments, qui calment les crises inflammatoires.
Mélanger la poudre avec une spatule en bois dans un récipient en verre (pas de métal), puis appliquer en couche épaisse durant une heure ou deux sur la zone douloureuse et rincer à l’eau tiède.
4. Bien choisir sa literie
Matelas et oreiller adaptés peuvent faire une nette différence en cas d’arthrose du dos et du cou.
5. Perdre du poids si nécessaire
Un surpoids inflige une charge supplémentaire qui fatigue les articulations.

L’été et les vacances sont une bonne période pour changer ses habitudes !

Découvrez aussi : Les étirements pour les plus de 60 ans

Sac « Correspondance » pour ranger vos papiers !

Fournitures
– Toile de lin naturel
– Lin ou coton blanc
– Feutre à tissu
– Coton mouliné marron foncé, jaune et vert ou à votre choix
– Aiguille à broder
– Machine à coudre, fils, ciseaux……

Réalisation du sac

Les Enveloppes :
• Couper les enveloppes dans le lin ou coton blanc en ajoutant 0,5 cm tout autour.
• Repasser vers l’envers un rentré de 0,5 cm tout autour du rectangle et autour de la partie basse du 2e morceau.
• Plier le triangle vers l’endroit, repasser vers l’envers un rentré de 0,5 cm sur chaque biais.
• Ecrire les adresses au feutre et dessiner le timbre.
• Broder avec 2 brins de coton Mouliné au point arrière les adresses et le timbre.
• Maintenir tous les rentrés au point avant.

Le Sac :
• Couper dans le lin naturel (sac extérieur et intérieur) : 4 rectangles de 46 x 34 cm pour les faces et 2 bandes de 7 x 126 cm pour le soufflet et pour les anses 4 bandes de 25 (ou de la longueur de votre choix) x 6 cm.
• Confectionner le sac et la doublure de la même façon : piquer le soufflet endroit contre endroit autour d’une face puis autour de l’autre, à 1 cm des bords.
• Repasser un rentré de 3 cm dans le haut.
• Coudre les enveloppes sur une face du sac extérieur en laissant le haut ouvert pour former des poches.
• Glisser les deux sacs l’un dans l’autre, envers contre envers.
• Piquer les anses 2 par 2, endroit contre endroit sur les longueurs.
• Retourner et repasser.
• Glisser les anses entre les deux sacs.
• Piquer le tour du haut.

Découvrez aussi : Pots de sable

L’Equilibre acido-basique

A notre époque la perturbation principale du terrain est l’acidification et pourtant cet équilibre acido-basique est la base essentielle de notre santé.

• Nous abusons d’aliments raffinés, dévitalisés, carencés en minéraux, et en oligo-éléments.
Les minéraux contenus dans nos os et autres tissu (dents, muscles….)sont sans arrêt mobilisés pour remplacer ceux que devraient apporter l’alimentation.
• Nous sommes soumis au stress chronique et à des chocs émotionnels fréquents.
• Nous vivons des sentiments destructeurs.
• Nous ne passons pas assez de temps au grand air et n’avons pas une activité physique régulière.

L’équilibre acido-basique, fonction organique très importante, est ainsi modifié, créant les conditions idéales au développement de maladies modernes tels rhumatismes, goutte, eczéma, diabète, cancer, la plupart des maladies en -ite et des maladies chroniques………inflammation de l’intestin.
La circulation perturbée de ces minéraux et les déchets toxiques produits, provoquent une hyper acidité tissulaire souvent chronique affectent le transport de l’oxygène et la nutrition de la cellule diminuant d’autant sa vitalité et sa longévité.

Le Dr C. Kousmine avait l’habitude dire : « Lorsque nous avons été soumis longtemps au surmenage, ou lors de maladies graves et prolongées, nous accumulons beaucoup d’acides dans notre organisme et il faut longtemps pour les éliminer. »

Comment alcaliniser le terrain ?

a) Créer un environnement relaxant
b) Entretenir des pensées positives
c) Manger des fruits, des graines germées et des légumes crus, alcalinisants par excellence
d) Boire uniquement de l’eau faiblement minéralisée pour ne pas surcharger les reins, car les minéraux de l’eau ne sont pas assimilables par le corps
e) Faire des infusions de prêle, ortie ou poudre de bambou
f) Faire une marche quotidienne de 30 minutes dans la nature
g) Jeûner ou faire une cure de détox
h) Prendre des bains salés avec 500g à 1kg de sel de mer gris ou de sel de l’Himalaya
i) Prendre des compléments alimentaires, Sérum de Quiton, Algue Klamath…….

Voilà quelques pistes pour mieux vous porter et pour aller plus loin n’hésitez pas à me consulter.

Découvrez aussi : Le Radis Noir

Le Tawashi

Fourniture
– 1 planche de bois de 20 x 20 cm
– 1 règle
– crayon et ciseaux
– 24 clous
– 1 marteau
– 2 chaussettes usagées

Réalisation

– Tracez un carré de 14 cm de côté et dessinez des croix sur chaque côté, tous les 2 cm.

– Placez un clou sur chaque croix.


– Découpez les chaussettes en bandes de 2 cm de large. Il faut 12 bandes pour faire 1 tawashi. Couper dans la tige ou le pied de la chaussette, ne pas utiliser le talon et la point.
– Enfilez 6 bandes horizontalement sur le métier à tisser.

– Installez chaque bande verticale en la faisant passer par-dessus une bande horizontale, puis sous la suivante, puis à nouveau par-dessus….
– Faites l’inverse avec la 2ème bande verticale,
– Continuez en alternant…..

– Détachez 2 extrémités et passez la 2ème boucle dans la1ère . Puis continuez en passant la 3ème dans la 2ème, la 4ème dans la 3ème ……
– Lorsque vous avez la dernière boucle en main, faîtes un nœud.

Lavage en machine !

Découvrez aussi : La chaise pour Barbies

(3 minutes)

Avant de vous coucher, c’est un moment privilégié pour faire quelques étirements. Ils sont destinés a vous détendre et à vous aider à mieux dormir.
Prenez votre temps pour sentir les parties de votre corps qui restent tendues.
Il faut 21 jours pour changer ou prendre une nouvelle habitude …… à vous de jouer !

 

Alors, voici les conseils de la Kinésithérapeute-vertébrothérapeute Nelly Schaeffer :

Allongez-vous sur le dos et étirez-vous lentement en respirant profondément.

1. Les genoux pliés, les mains entrecroisées derrière la tête, rapprochez lentement les omoplates pour tendre le haut du dos. Demeurez dans cette position pendant 4 à 5 secondes, puis détendez-vous.
Répétez 3 ou 4 fois.

2. Les genoux pliés, pour diminuer la tension dans le bas de votre dos, contractez vos muscles fessiers et en même temps, rentrez vos muscles abdominaux comme si vous vouliez aplatir votre bassin et le coller au sol.Gaedez la position pendant 5 à 8 secondes, puis détendez-vous.

3. En vous aidant de vos mains, ramenez votre genou vers la poitrine.
Votre nuque et votre bassin sont bien à plat sur le sol.
Restez ainsi 10 à 30 secondes, puis changez de jambe.

4. Laissez-vous aller, les mains sur la poitrine, les genoux pliés, les plantes des pieds jointes.
Demeurez 30 secondes en vous abandonnant à la pesanteur.
Pour votre confort, vous pouvez placer un petit coussin sous votre tête.

5. Allongez-vous les jambes jointes, les bras vers le haut.
Tendez vos bras et vos jambes en même temps, sans forcer, comme si vous vouliez toucher quelque chose avec vos bras et vos orteils.
Tenez 5 secondes et détendez-vous.

Découvrez aussi : Les étirements le matin

Châle triangle au point mousse

Dimensions :
Hauteur: au milieu = environ 80 cm
Largeur: le long du haut du châle, d’un côté à l’autre = environ 190 cm.

Fourniture
300g de fil 100 % laine 50g-→ 105 m
et
75 g de fil 44 % acrylique, 27 % mohair, 22 % polyamide 25g → 187m
Aiguille n° 7
Morceau de carton de 8 cm de hauteur pour les pompons

Le conseil de la Naturopathe :
Afin de ne pas avoir mal aux bras, dos et cou penser à prendre une bonne position pour travailler avec les aiguilles rondes.
Garder votre dos droit et poser vos avant-bras sur une table ou un coussin, garder les coudes près du corps, et surtout faites quelques mouvements et étirements de temps en temps.

Réalisation

Tous les rangs sont au point endroit

Monter 3 mailles avec un fil de chaque laine.
– * rang 1 et 2 : Tricoter un aller-retour
– 3e rang : tricoter 1 maille, 1 jeté, tricoter le reste des mailles
– 4ᵉ rang : tricoter toutes les mailles*
– Répéter de *à* jusqu’à ce que vous ayez 90 mailles ou une hauteur d’environ 90 cm
– Terminer par un aller-retour

-Commencer les diminutions ainsi :
– *Tricoter un aller-retour
– 1er rang : Tricoter 1 maille, faire 2 mailles ensemble, tricoter le reste des mailles
– 2eme rang : tricoter toutes les mailles*
– Répéter de *à* jusqu’à ce qu’il vous reste 3 mailles
– Tricoter un aller-retour
Rabattre

 

Finitions
-Rentrer les fils

• Faire des pompons avec le reste de laine et fixez-les aux extrémités du châle.

 

 

Découvrez aussi : Le Cahier de Vacances

Viande ou pas viande ?

La viande n’est pas indispensable pour avoir un apport suffisant au quotidien de protéine….. il faut juste choisir les bons aliments.

Un adulte a besoin d’environ 20g de protéine par jour……

Voici une idée d’aliments qui sont de bonnes sources de protéines

Grammes de protéines
pour 100g d’aliment :

SPIRULINE séchée ou déshydratée               60g
BIFTECK grillé                                                       30g
THON miette à l’huile                                           24g
AMANDES avec peau                                        20g
BRIE                                                                         17g
STEAK à base de SOJA                                         15g
ŒUF                                                                         14g
TOFU                                                                   10g
LENTILLES                                                        9g
FROMAGE BLANC nature 8 % de MG               6g

mais il y a aussi les ORTIES 5,5g, les champignons 3g……….

Ne pas oublier que pour une bonne assimilation, il faut varier les sources de protéines.

Découvrez aussi : l’Alimentation ou la troisième médecine