L’Aubergine

Histoire :
Fruit d’une plante originaire de l’ Inde, l’aubergine est une baie consommée comme légume, connue en Asie depuis plus de 2500 ans. Elle était cultivée en Chine à cette époque ; Les Arabes et les Perses l’auraient rapportée en Afrique avant le Moyen-Age.
Au XIVe siècle, elle fut introduite en Italie par l’Afrique. Les Européens apprécièrent d’abord pour ses qualités ornementales, car les premières variétés «étaient très amères, et ils croyaient qu’elle provoquait la folie.
La culture et les croisements de l’aubergine permirent d’en améliorer la saveur. Aujourd’hui, l’aubergine est cultivée principalement en Chine, en Turquie, au Japon, en Egypte et en Italie.
Il existe plusieurs variétés d’aubergines. La plupart préfèrent les climats chauds, mais certains se sont adaptés aux climats tempérés. La variété la plus connue, tant en Amérique du Nord qu’en Europe, est l’aubergine pourpre foncé de forme allongée et ressemblant à une grosse poire. Elle croît sur une plante qui peut atteindre 1 mètre et qui produit de magnifiques fleurs bleu-violet.
Plusieurs autres variétés sont maintenant disponibles ; elles sont souvent regroupées sous la catégorie d’aubergines orientales ; ces aubergines peuvent être aussi petites qu’un œuf, être longues et effilées ou même avoir l’aspect d’une grappe de raisins.
La peau luisante, lisse et mince est pourpre foncée, lavande, crème, blanche, vert et orange ; cette peau est comestible tout en ayant un goût amer dans certaines variétés.
La chair d’un blanc jaunâtre est spongieuse et contient de petites graines brunâtres, comestibles. Une aubergine qui est jeune ou petite contiendra moins de graines et aura une peau plus tendre et moins amère.

Utilisation :
Rechercher une aubergine ferme et lourde, la peau lisse et de couleur uniforme.
L’aubergine est délicieuse chaude ou froide : farcie, en purée, en brochette, grillée……
Elle se consomme toujours cuite sauf certaines variétés orientales qui se mangent crues, en salade.
La chair de l’aubergine noircit rapidement lorsqu’elle est coupée, aussi est-il préférable de l’apprêter sans délai.

Aubergine allongée                      blanche               thaïlandaise               ronde

 

Conservation :
Pour vérifier si l’aubergine est mûre exercer une légère pression sur les côtés avec les doigts : si l’empreinte demeure visible, l’aubergine est à point.
Elle doit être manipulée avec soin, car elle se meurtrit facilement.
Elle se conserve au frigo environ une semaine dans un sac plastique perforé.

Valeur nutritive :
L’aubergine est une bonne source de potassium et elle contient de l’acide folique, du cuivre, de la vitamine B6 et du magnésium.
Elle est diurétique et laxative grâce à ses fibres.
Elle est aussi peu calorique.

 

Découvrez aussi : Les Algues

Chaussons en laine feutrée pour homme

Taille : 26/28 – 29/31 – 32/34 – 35/37 – 38/40 – 42/44 – 46/48
Longueur de pied : 17 – 18 – 20 – 22 – 24 – 27 – 30 cm

Fournitures
– 200-200-250-250-250-300 g
– Aiguilles droites n°8 – ou la taille adéquate pour obtenir un échantillon de 13 m x 17 rangs = 10 x 10 cm en jersey avant feutrage.

Détails techniques
POINT MOUSSE
– AUGMENTATIONS : Augmenter sur l’endroit en faisant 1 jeté. Au rang suivant, tricoter le jeté torse à l’envers pour éviter un trou, c’est-à-dire tricoter le brin arrière au lieu du brin avant.
————————————————————-

CHAUSSONS :
Se tricotent en allers retours sur les aiguilles à partir de la pointe vers le talon, avec une couture sur le dessus du pied.

Avec le fil et les aiguilles 6 monter 10-11-13-14-15-17-17 m (laisser environ 50 cm d’extrémité de fil à pour la couture). Placer un marqueur dans la 4ème-4ème-4ème – 5ème – 5ème – 5ème – 5ème m et un autre dans la 7ème – 8ème – 10ème – 10ème – 11ème – 13ème – 13ème m. Tricoter en jersey, EN MÊME TEMPS, augmenter 1 m de chaque côté des 2 marqueurs – VOIR AUGMENTATIONS – répéter ces augmentations 6 fois au total tous les 2 rangs = 34-35-37-38-39-41-41 m.
PENSER À BIEN CONSERVER LA MÊME TENSION QUE POUR L’ÉCHANTILLON !.
Continuer jusqu’à 13-13-14-16-18-20-21 cm de hauteur totale, et tricoter ensuite le rang suivant : 8-8-8-10-10-10-10 m point mousse, 18-19-21-18-19-21-21 m jersey, 8-8-8-10-10-10-10 m point mousse. Continuer ainsi jusqu’à 31-33-36-40-44-49-51 cm de hauteur totale et rabattre.

ASSEMBLAGE :
Passer le fil dans les mailles les plus à l’extérieur côté pointe du chausson et serrer. Faire la couture du dessus du pied à ½ m du bord jusqu’au début du point mousse. Plier le chausson en double et faire la couture milieu dos, bord à bord pour éviter que la couture ne soit trop épaisse.

chausson fait avant feutrage

FEUTRAGE :
Placer les chaussons dans la machine à laver avec une lessive sans enzymes ni agents blanchissants, les laver à 40°C, essorage normal mais sans prélavage.
Dès la sortie de la machine, mettre en forme les chaussons encore humides et laisser sécher à plat.
Par la suite, utiliser un programme laine.

Découvrez aussi : le Bonnet

Huile Essentielle de Mandarine

Mandarine
Citrus reticulata var. mandarin

Description botanique

Ce petit arbre à feuilles persistantes et brillantes présente des fleurs blanches parfumées et un fruit orange.
Originaire de Chine, la mandarine doit son nom aux mandarins chinois qui recevaient ce fruit en cadeau par tradition.
En latin du Moyen-âge, »Agrumi » signifiait fruit contenant de l’huile.
L’huile d’agrume est obtenue par pression à froid des zestes des fruits.

L’avis du professionnel

La mandarine fournie une essence très utilisée car son action relaxante et calmante ainsi que son odeur toujours apprécié la placent en tête des produits aromatiques anti-stress.
Elle est aussi utile dans les cas d’hypersensibilité et de manque de confiance en soi.
Elle peut s’utiliser dans l’assouplissant ou la lessive.
Au quotidien, dans un local ou une chambre où une action sédative est souhaitée, il suffit de diffuser dans l’atmosphère la mandarine à l’aide d’un diffuseur électrique.

Précautions et contre-indications

Risque de photosensibilisation. Ne pas appliquer avant exposition au soleil.
Dermocaustique
Déconseillé chez la femme enceinte
Pas d’usage prolongé sans l’avis d’un naturopathe ou d’un aromathérapeute

 

Découvrez aussi : L’huile essentielle Géranium

Le Bleuet

Petite histoire

Plante annuelle a à la tige dressée, ramifiée, portant des feuilles linéaires alternes. Les capitules de fleurs tubulées bleues apparaissent à l’extrémité de la tige. Les fruits sont des akènes duveteux.
L’espèce est originaire des régions méditerranéennes, mais elle s’est répandue dans le monde entier avec les cultures céréalières.
On récolte les fleurs isolées : on les arrache manuellement une par une par beau temps ensoleillé.
Elles sont séchées en couches minces sur des claies, à l’ombre, dans un lieu bien aéré, ou en séchoir à une température maximale de 35°C. Une fois sèche, elles doivent être conservées au sec et à l’obscurité.
Elles contiennent des pigments organiques dont le plus important est la centaurine, un glucoside, la cichorine, des saponines, des mucilages et des tanins.
C’est une excellente plante mellifère. Sa présence dans les champs de blé est devenue un marqueur de la qualité des sols !

Usage thérapeutique

On utilise le bleuet comme diurétique et stimulant du métabolisme.
Il entre dans al composition des tisanes employés pour régler la digestion et traiter les troubles gastriques.
Le bleuet sert aussi à la préparation de bains destinés aux plaies et aux affections ulcéreuses, et comme adjuvant dans les eaux capillaires.
La fleur de bleue est depuis le Moyen-Age associée aux soins des yeux.
Calmant et anti-inflammatoire pour le peau.

 

Mode d’emploi

• Hydrolat ou infusion de bleuet en compresse oculaire pour diminuer les irritations oculaires
• Eau florale de bleuet sur la peau pour calmer en cas d’acné juvénile, de couperose et les coups de soleil
• Eau florale en friction sur le cuir chevelu en cas de démangeaisons
• Eau florale de bleuet en bain de bouche en cas de petites blessure, aphtes, gencives irritées.

Précautions et contre-indications

Vérifier les dates de péremption.

Découvrez aussi : L’Echinacée

Marque-page « Paysage » au point de croix

Fournitures
• Toile Aïda 20 x 6 cm environ
• Coton mouliné à six brins, un écheveau dans les coloris suivants : rouge, bleu, gris clair, vert clair, vert foncé, blanc et jaune
• Tissu thermocollant
• Aiguille à broder

Exécution de la broderie

Avant de commencer, surfilez la toile Aïda pour qu’elle ne s’effiloche pas.
Déterminez le centre de l’ouvrage en pliant la toile en quatre, puis matérialisez les deux pliures perpendiculaires par quelques points avant.
Vous travaillerez par-dessus ces lignes et les retirerez à la fin.
Tracez-les sur le dessin en reliant les flèches entre elles.
Chaque carré du dessin correspond à un point sur la toile.

Pour les couleurs, reportez-vous au diagramme.

Avec 2 brins de coton mouliné, commencez par le centre de la broderie.
La lune est en point de croix  jaune. Pour dessiner l’arrondi brodez des quarts et des trois quarts de point.

Brodez les étoiles en jaune, en exécutant un point vertical par-dessus trois carrés de toile Aïda et une croix par-dessus deux croix horizontales.
Le sommet des montagnes est blanc (noir sur le diagramme)
Une ligne de points arrière avec un brin de gris dessine la limite entre les sommets.
Les montagnes sont séparées par des points arrière avec un brin de blanc.
Un brin de vert foncé entoure les collines vert clair.
La rivière est formée de points arrière bleus.

Les tiges de fleurs sont formées de points arrière vert.

Finitions

Découper la toile à cinq carrés de la broderie et effranger 3 carrés extérieurs.

Repassez l’ouvrage à l’envers sur une surface molletonnée.
Coller au fer un morceau de tissu thermocollant.

Découvrez aussi :  Le Poisson au point de croix

Le Chou frisé

Histoire :
Plante potagère dont les premières cultures auraient eu lieu dans les régions méditerranéennes.
On l’appelait alors « chou » bien avant que la variété pommée n’existe. Le chou frisé ou kale était une culture importante du temps des Romains, il y a 2500 ans avant d’être oublié.
Il devient un aliment de base chez les paysans au Moyen-Age et fut apporté aux Etats-Unis par les Anglais au XVIIe siècle.
Le chou frisé est l’un des plus résistants de la famille des choux ; il peut supporter des températures aussi basses que -15°C mais il ne supporte pas des températures élevées. Parce qu’il résiste au froid et qu’il pousse facilement, le chou frisé fut longtemps un légume d’hiver fort prisé, particulièrement en Ecosse, en Allemagne, en Hollande et en Scandinavie.
Aujourd’hui, on le consomme un peu partout dans le monde.
Le chou frisé a de grandes feuilles fibreuses, très frisées, de saveur prononcée. Leur couleur varie du vert pâme au vert foncé, parfois même au vert bleuté. Ces feuilles ne sont pas pommées, caractéristique exprimée par le mot latin qu décrit cette variété de chou acephala et sui signifie « sans tête ». Ces feuilles surmontent de fines tiges blanchâtres très fibreuse, pouvant mesurer de 30 à 40 cm.
Le chou frisé est tellement décoratif qu’on en a développé des variétés ornementales.

Utilisation :
Soupe et ragoûts, gratiné ou en purée telle quelle ou ajouté à des pommes de terre.
Cru en petite quantité dans la salade.

Conservation :
Placer le chou frisé bien serrés plutôt qu’écartées au réfrigérateur sans le laver, dans un sac de plastic perforé.
Il peut se conserver ainsi de 5 à 10 jours, mais il est moins amer lorsqu’il est consommé rapidement.

Valeur nutritive :
Excellente source de vitamine C et A, de potassium.
Bonne source de vitamine B6, de cuivre, d’acide folique, calcium, fer, thiamine, zinc…..

 

Découvrez aussi : Les Epinards

La Courge – La Courgette

Histoire :
Fruit d’une plante potagère annuelle apparentée au melon et au concombre, qui croît d’une façon identique, et dont il existe une très grande variété.

Les ancêtres des courges, les courges sauvages, semblent être originaires d’Amérique centrale, entre le Mexique et le Guatemala ; leur culture s’est répandue jusqu’en Amérique du Nord et du Sud.
Les courges sont consommées depuis 10 000 ans ; les Indiens cultivaient la courge pour ses graines, car elle contenait alors très peu de chair. A travers les siècles, des variétés ayant plus de chair et une saveur plus fruité ont été développées, et elles étaient cultivées avec le maïs et les fèves par les Aztèques, les Incas et les Mayas, peuples de l’Amérique latine. Christophe Colomb fut le premier occidental à connaître ces fruits. Peu après la découverte de l’Amérique, la culture des courges et des citrouilles a été introduite en Europe.
Certaines courges comme la Mammouth peut peser plus de 65 kg.
Les courges et les courgettes sont des fruits car ils poussent à partir d’une fleur !

Courgette
Courge moelle

 

Courge à cou tors

 

 

La plupart des courges sont regroupées en deux grandes catégories : les courges d’été et les courges d’hiver. Cette classification repose sur la durée de conservation des courges ; les courges d’été se conservent peu de temps alors que les courges d’hiver se conservent une bonne partie de l’hiver,
Aujourd’hui, les courges et les citrouilles sont cultivées principalement en Chine, Roumanie, Egypte, argentine, Turquie, Italie et au Japon.

Courges d’été : La courgette, la courge à moelle, la courge à cou tors ou courge torticolis et la courge à cou droit, le pâtisson.

Les courges d’hiver : La courge musquée, la courge Hubbard, le giraumon turban, la courge buttercup, le courgeron ou courge poivrée, la courge banane, la Mammouth, la citrouille et le potiron.

Sweet Dumpling         Mammouth        Courge à cou droit Courgeron       Pâtisson
Courge spaghetti

La courge spaghetti se distingue ds autres courges par sa chair qui ressemble à des spaghetti lorsqu’on la sépare avec une fourchette après la cuisson. Elle mesure de 20 à 35 cm de long et pèse environ 2 kg. Sa peau blanchâtre ou jaunâtre est lisse et moyennement dure. Sa chair d’un jaune pâle, tirant parfois sur le vert, a une saveur comparable à celle des courges d’été.

Utilisation :
Les courges d’été se consomment crues ou cuites.

Les courges d’hiver ou la courge spaghetti se consomment cuites et gagnent à être bien assaisonnées.
Les fleurs de courge et de courgettes sont comestibles en soupes, beignets, crêpes, omelettes, riz, fruits de mer, volaille…..

Conservation :
Manipuler les courges d’été avec soin, car elles s’abîment facilement. Les placer dans un sac plastique perforé et les réfrigérer, elles se conserveront environ une semaine. Les laver au moment de les utiliser.
Les courges d’hiver se conservent entre 1 semaine et 6 mois à l’abri du froid, de la chaleur et de la lumière. Ne les réfrigérer que si elles sont coupées ou cuites.

Valeur nutritive :
Les courges d’hiver cuites sont plus caloriques que les courges d’été car elles renferment plus de glucides ; elles sont une excellente source de potassium et de vitamine A ; elles contiennent de la vitamine C, de l’acide folique, de l’acide pantothénique et du cuivre.

Courge musquée

Découvrez aussi : l’Aubergine

Bourse au crochet

Fournitures
– Coton blanc
– Coton gris et argenté
– Crochet n°3

Réalisation de la Bourse
– Faire un cercle magique avec 6 brides
1.- 6 brides (6)
2.- 6 aug (12)
3.- * 1 bride, 1 aug* (18) répéter de *à*
4.- * 2 brides, 1 aug* (24) répéter de *à*
5.- * 3 brides , 1 aug* (30) répéter de *à*
6.- * 4 brides, 1 aug* (36) répéter de *à*
7.- * 5 brides, 1 aug* (42) répéter de *à*
– Crocheter ainsi en rond jusqu’à obtenir un cercle de 20 cm de diamètre

– Continuer en crochetant 1 bride dans chaque bride, mais piquez le crochet dans le brin arrière seulement sur un tour
– Continuer en crochetant une bride dans chaque bride
– A 26 cm de hauteur totale faire un tour en crochetant 2 brides et sautant 2 brides
– Au tour suivant refaire les brides manquantes
– Faire encore 4 tours
– Au rang suivant faire 2 brides dans chaque bride
– Terminer avec un rang ainsi *3 brides, 1 maille serrée*, répéter de *à*

Cordon
– Avec le même fils faire une chaînette d’environ 80 cm de long
– Faire une bride dans chaque maille

Anse
– Faire une chaînette de 11 mailles
– Faire une bridez dans chaque maille
– Répéter jusqu’à obtenir une anse de 90 cm ou de la longueur que vous souhaitez

Finitions
– Fixer l’anse dans le sac en dessous du rang pour le cordon
– Passer le cordon dans le haut du sac

Astuce : Si vous souhaitez, vous pouvez doubler le sac avec un tissu en coton. Pensez à glisser un morceau de carton dans le fond entre la doublure et le sac.

Découvrez aussi : La Chenille au crochet

La naturopathie est l’art de conserver, optimiser ou recouvrer la santé par des moyens appartenant essentiellement à l’ordre naturel.

Elle permet de mettre en place des solutions nombreuses et rapidement efficaces, qui prennent en compte la globalité de l’être humain: restauration du terrain, travail sur les surcharges et les subcarences, approches énergétiques et psychosomatiques…

Tout au long de votre journée, adoptez les gestes et les actions qui vous permettront d’intégrer les principes de santé et de vitalité de la naturopathie.

Une vraie démarche de santé et de prévention de la maladie à votre portée! Elle vous sera vite indispensable, tellement ses effets sont puissants et stimulants.

Daniel Kieffer , Naturopathe, est directeur du CENATHO, Président de la FENAHMAN et Président de l’Union Européenne de Naturopathie, partenaire de la Fédération de la Diététique, membre de la SOCIETE FRANCAISE DE SOPHROLOGIE, et membre de la FFMBE

Il a écrit de nombreux livres de référence, surtout pour les professionnels, il ouvre maintenant son message à un public plus large pour partager les bienfaits de l’approche naturopathique de la santé.

 

Découvrez aussi : L’Alimentation ou la 3ème médecine