Pull été

Taille : S – M – L

Fournitures
– 250-300-300 g de fil 100 % Cotton (50g → 100m) sans manche
– Aiguille circulaire n°4 – ou la taille adéquate pour obtenir un échantillon de 24 m au point de zigzag = 10 cm de large.

Le conseil de la Naturopathe :
Afin de ne pas avoir mal aux bras, dos et cou penser à prendre une bonne position pour travailler avec les aiguilles rondes.
Garder votre dos droit et poser vos avant-bras sur une table ou un coussin, garder les coudes près du corps, et surtout faites quelques mouvements et étirements de temps en temps.

Détails Techniques

 

Réalisation
Monter 224-240-256 m avec l’aiguille 4
– Tricoter M.1 sur toutes les mailles – (= 14-15-16 fois M.1). Quand M.1 a été tricoté 1 fois en hauteur, on a 196-210-224 m.
– Continuer en suivant M.2
– Continuer en suivant M.3
– Tricoter M.4. Quand M.4 a été tricoté 1 fois en hauteur, on a 168-180-192 m.
– Tricoter M.5
– Tricoter M.6
– Ensuite tricoter en jersey

– Séparer les mailles en 2 et tricoter 1 moitié dos
– A 36 cm de hauteur de jersey, faire les diminutions pour les manches, en diminuant d’une maille à chaque rang (aller et retour) -14 mailles de chaque côté
Rabattre 15 mailles au milieu du dos
– Ensuite rabattre 2 x 2 mailles au milieu du dos
– A 58-60-62-64-66-68 cm de hauteur totale rabattre toutes les mailles

– 2ème moitié devant
– A 36 cm de hauteur de jersey, faire les diminutions pour les manches, en diminuant d’une maille à chaque rang (aller et retour) -14 mailles de chaque côté
– En même temps faire les diminutions de l’encolure en V
– Rabattre 1 maille de chaque côté de l’encolure 15 fois
– Rabattre 1 maille de chaque côté de l’encolure 10 fois tous les 2 rangs endroit
– A 58-60-62-64-66-68 cm de hauteur totale rabattre toutes les mailles

Manches 3/4
– Monter 64 m avec l’aiguille 4 (ceci donne un tour de poignet de 22cm) Attention si vous voulez le faire plus petit il sera de 19 cm c’est-à-dire moins16 mailles)
– Tricoter M.1 sur toutes les mailles – (= 4 fois M.1). Il reste 56 mailles
– Continuer en suivant M.2
– Continuer en suivant M.3
– Tricoter M.4
– Tricoter M.5
– Tricoter M.6
– Ensuite tricoter en jersey en augmentant 1 fois tous les 6 rangs
– A 33 cm de hauteur de jersey commencer les diminutions pour l’emmanchure, en diminuant d’une maille à chaque rang -14 mailles de chaque côté
– Rabattre 1 maille tous les 2 rangs, 5 fois
– Rabattre toutes les mailles restantes

Col
– Monter 304 m avec l’aiguille 4
– Tricoter M.1 sur toutes les mailles – (= 19 fois M.1).
– Continuer en suivant M.2
– Continuer en suivant M.3
– Tricoter M.4
– Tricoter M.5
– Tricoter M.6
– Tricoter 1 rang endroit
– Rabattre

Assemblage
– Faire la couture des côtés et des épaules.
– Monter les manches ou bien faire une bordure au crochet
– Coudre le col. Les deux extrémités du col sont cousus au niveau de la pointe en V.
– Rentrer tous les fils

Découvrez aussi : Les collier en laine feutrée

Poncho Noir-Argent

Taille 42/44

Fournitures
– Aiguilles : numéro 9
– Fils :
fil multicolore (100 % synthétique 50g–>39m) 200g
et laine noire (60 % laine et 40 % Acrylique 100g → 80m) 400g
– 1 gros bouton de couleur noire

Point employé
Jersey
Côtes  1/1
Point mousse

Le conseil de la Naturopathe :
Afin de ne pas avoir mal aux bras, dos et cou penser à prendre une bonne position pour travailler avec les aiguilles rondes.
Garder votre dos droit et poser vos avant-bras sur une table ou un coussin, garder les coudes près du corps, et surtout faites quelques mouvements et étirements de temps en temps.

Echantillon
10m = 10 cm (jersey)

Réalisation
Première moitié
– Avec les aiguilles n° 9, monter 27 mailles avec le fil noir
– Tricoter un rang en mailles endroit
– Tricoter 3 rangs en côtes 1/1
– *Tricoter 1 maille envers, 1 maille endroit, 1 maille envers, 15 mailles endroit, prendre le fil multicolore et tricoter 6 mailles endroit, 1 maille envers, 1 maille endroit et terminer pas 1 maille envers, tourner
– Tricoter 1 maille endroit, 1 maille envers, 1 maille endroit, 6 mailles endroit, changer pour le fil noir et tricoter 15 mailles envers, 1 maille endroit, 1 maille envers et terminer par 1 maille endroit*
– Répéter de *à*
– A environ 75 cm de hauteur totale faire 4 rangs en côtes 1/1 puis continuer comme avant
– *Tricoter 1 maille envers, 1 maille endroit, 1 maille envers, 15 mailles endroit, prendre le fil multicolore et tricoter 6 mailles endroit, 1 maille envers, 1 maille endroit et terminer pas 1 maille envers, tourner
– Tricoter 1 maille endroit, 1 maille envers, 1 maille endroit, 6 mailles endroit, changer pour le fil noir et tricoter 15 mailles envers, 1 maille endroit, 1 maille envers et terminer par 1 maille endroit*
– Répéter de *à*
– Lorsque vous avez la même hauteur de Jersey, faire 4 rangs de côtes
Rabattre

Deuxième moitié
– Avec les aiguilles 9, monter 27 mailles avec le fil noir
– Tricoter un rang en mailles endroit
– Tricoter 3 rangs en côtes 1/1
– *Tricoter avec le fil multicolore, 1 maille envers, 1 maille endroit, 1 maille envers, 6 mailles endroit, prendre le fil noir et tricoter 15 mailles endroit, 1 maille envers, 1 maille endroit et terminer pas 1 maille envers, tourner
– Tricoter 1 maille endroit, 1 maille envers, 1 maille endroit, 15 mailles endroit, changer pour le fil multicolore et tricoter 6 mailles envers, 1 maille endroit, 1 maille envers et terminer par 1 maille endroit*
– Répéter de *à*
– A environ 75 cm de hauteur totale faire 4 rangs en côtes 1/1 puis continuer comme avant
– *Tricoter avec le fil multicolore, 1 maille envers, 1 maille endroit, 1 maille envers, 6 mailles endroit, prendre le fil noir et tricoter 15 mailles endroit, 1 maille envers, 1 maille endroit et terminer pas 1 maille envers, tourner
– Tricoter 1 maille endroit, 1 maille envers, 1 maille endroit, 15 mailles endroit, changer pour le fil multicolore et tricoter 6 mailles envers, 1 maille endroit, 1 maille envers et terminer par 1 maille endroit*
– Répéter de *à*
– Lorsque vous avez la même hauteur de Jersey faire 4 rangs de côtes
– Rabattre

Finitions :

– Faire une couture d’environ 45 cm de chaque côté
– Faire une couture d’environ 65 cm dans le do afin de joindre les 2 morceaux
– Fixer le bouton afin de fermer le poncho et faire une boutonnière avec au point de Feston.
– Rentrer les fils sur l’envers

 

Découvrez aussi : Le Poncho vert

Des cartes avec des tampons et des encres de toutes les couleurs…….

Fournitures

– cartes double en bristol + enveloppes
– des Tampons et des encres de couleurs

 

Réalisation

– Appliquer les Tampons sur les cartes et également sur les enveloppes.

– Utilisez les couleurs de Bristol et les couleurs des encres, soit pour faire des contrastes (noir sur jaune, blanc sur bleu foncé) ou des dégradés (rouge sur rose).

Découvrez aussi : Les cartes Brodées

Aujourd’hui, je vous présente Anne Causse-Chatel qui est Docteur en pharmacie, ostéopathe et kinésiologue…..

Je connais Anne depuis plus de 15 ans en tant qu’Ostéopathe et Kinésiologue. Elle utilise ces 2 techniques de manières complémentaires et elle obtient de très bons résultats et qui tiennent dans la durée. J’ai expérimenté : de vieilles douleurs dues à des traumatismes anciens s’atténuent ou partent définitivement.

Elle nous propose maintenant « Cultiver sa santé », un livre plein de ressources, en format PDF à utiliser et à diffuser autour de vous. 

CULTIVER SA SANTE fevrier 2021.compressed

  • Vous pouvez contacter Anne pour une séance d’Ostéopathie au 06.76.77.38.34 ou par courriel anne.caussechatel@orange.fr
  • Son cabinet est au 43, rue Henri Fabre – 38920 Crolles (Isère – France)

Découvrez aussi : Vanessa Conan

Chaussures Blanches révisées !

Vos chaussures sont un peu trop petites, vos pieds ont gonflé……… mais vous adorez cette paire de chaussures que vous portez occasionnellement.
Voilà une idée !

Fournitures
– une paire de chaussures avec une bride
– de l’élastique
– fil, aiguille, ciseaux, colle à tissu

 

Réalisation

– Ouvrir la bride sur le côté ou à l’arrière de la chaussure ou la couper.

– Coudre un morceau d’élastique entre les 2 morceaux de brides au niveau de la doublure.

– Vous devrez porter une jupe/robe ou un pantalon assez long pour couvrir l’arrière de vos chaussures !

Découvrez aussi : Les chaussures dorées

Sac en Jean

Fournitures
– Un jean
– 50 cm de tissu en coton
– Fil à coudre, aiguille, épingles, ciseaux….
– Machine à coudre

Réalisation

– Couper le pantalon sous la braguette.
– Pour les anses, couper 2 bandes de jean de 8 x 55 cm.
– Piquer le « pantalon » endroit contre endroit.

– Dans le tissu en coton, couper les 2 faces du sac pour faire la doublure (prendre les mesures du pantalon, ajouter 1 cm de couture en haut et 2 cm sur les côtés.
– Couper des morceaux de tissu pour recouvrir l’intérieur des poches, en ajoutant 1 cm pour les coutures.
– Coudre les 3 côtés de la doublure endroit contre endroit.
– Fixer le tissu dans chaque poche avec un rentré de1 cm tut autour.
– Coudre la « doublure » des poches
– Repasser un rentré de 1 cm sur chaque longueur des anses.
– Les plier en 2 dans les sens de la longueur, envers contre envers et les repasser.
– Piquer les longueurs à 2 millimètres du bord.
– Epingler les anses à l’intérieur du sac en espaçant les extrémités de 20 cm, enfoncées sur 2,5 cm.
– Glisser la doublure dans le sac, envers contre envers.
– Plier le haut de la doublure de 1 cm entre les 2 tissus.
– Piquer.

Découvrez aussi : Le Cabas en toile de Jute

Pourquoi avoir un loisir « créatif » ?

En ces temps de déplacements et de rencontres limités, il est bon de faire autre chose que travailler, lire et rester devant les écrans.

Que m’apporte le fait d’avoir un loisir « créatif » ?
de m’occuper les mains et l’esprit……… ?

de donner un but au temps qui passe
de rompre avec la routine
de me détendre, me relaxer
de m’épanouir en faisant quelque chose que j’aime, qui me plaît

d’avoir une activité physique plus ou moins importante en fonction de mes possibilités et du loisir créatif que je pratique, peindre, bricoler, cuisiner….

de rencontrer des gens de tous âges, en faisant les courses, en étant membre d’un club ou tout simplement de faire une activité en famille,
de faire une activité multi-âges, que se soit grands-parents avec petits-enfants ou parents avec enfants en se réunissant en petits groupes

de faire travailler mon cerveau régulièrement, en élaborant des projets et/ou en les réalisant
d’éviter de ressasser les même idées indéfiniment, celles qui tournent en boucle ! en me changeant les idées

de me valoriser en réalisant un tricot, une carte, un sac………..

de partager mon savoir en menuiserie, tricot, …….
de faire des échanges de savoirs, couture, broderie, crochet…..
d’apprendre de nouvelles techniques, travail du bois, maquettes, réalisation en bois …..

de recycler des affaires en les mettant à mon goût, de les réparer ….
d’améliorer mon environnement en réalisant des créations pour la maison, rideaux, abat-jours, couvre-lit………..

bien sûr, vous pouvez aussi jouer d’un instrument ou écrire votre Journal de bord.

La créativité c’est la santé, le plaisir de faire soi-même, cela permet de rester actif et d’utiliser nos cinq sens…….il ne faut pas oublier que tout ce que nous faisons a une influence sur notre santé, notre bien être, notre vie en général et notre environnement !

                                            Bonnes Créations !

Découvrez aussi : Pourquoi avoir une activité physique ?

La Rencontre : Aurélie Noël

Le Blog – Bonjour Aurélie, vous êtes Architecte-paysagiste depuis quand ?

AN – Bonjour, depuis 2011.

Le Blog – Vous vivez à Montréal, au Canada, une grande ville comme on dit. Qu’en pensez-vous ?

AN – Aujourd’hui, les espaces consacrés aux jeux libres ont souvent fait place, en ville, à la voiture, aux stationnements et au monde du bitume. Pourtant, de nombreuses études démontrent les bienfaits que procurent le jeu libre et l’activité physique à nos enfants. Sous un autre angle, la nature offre des lieux moins contraignants, moins structurés et plus diversifiés ; les enfants peuvent ainsi explorer plus facilement différents aspects de leur motricité et de leurs sens. Même si je trouve à certains égards que la ville n’est pas adaptée pour les enfants, je n’ai plus le même regard sur le monde urbain. J’ai souvent l’occasion de découvrir avec mon garçon des espaces en friche, des plates-bandes de « mauvaises herbes », des ruelles secrètes, des allées magiques, des jardins et des cours d’école, qui lui font aller à la rencontre du monde qui l’entoure.

Le Blog – Expliquez-nous en quoi consiste votre travail ?

AN – L’architecture de paysage couvre un large domaine d’interventions. Elle questionne de nombreux enjeux actuels, des changements climatiques à la création de villes plus durable. Bref, c’est loin d’être ennuyant. Le travail d’équipe est primordial et fait la force d’un projet.

Le Blog – Qu’est-ce qui vous a fait choisir cette profession ?

AN – J’ai mis beaucoup de temps à trouver ma voie. Je suis allée visiter une exposition des finissants en architecture de paysage et j’ai compris que c’était pour moi. Je trouve que ce métier est une belle combinaison entre l’amour de la nature qui m’habitais et mon désir de créativité.
J’ai toujours aimé m’impliquer auprès des citoyens et organismes communautaires. Aujourd’hui, je travaille pour un petit organisme qui gère un boisé urbain à Montréal : le parc Boisé-Jean-Milot.
Au fil des ans, mon métier m’a amené à voir différemment l’espace et l’appropriation que s’en font les humains. La pratique de mon métier et la naissance de mon garçon m’ont ouvert les yeux sur l’importance d’être dehors, de jouer et de découvrir la nature même si, dans le décor de la ville, elle n’est pas toujours esthétique.

Le Blog – Qu’est-ce que vous apportez de concret aux gens qui vivent en ville ?

AN – J’aime réaliser des projets de verdissement qui ont un impact positif sur la qualité de vie des citoyens. Ma mission est donc d’agir comme une courroie de transmission pour rendre la ville plus verte, plus belle. L’écologie me passionne. Je m’intéresse beaucoup à tous les projets en lien avec l’augmentation de la verdure et la qualité de l’air en ville. Moins de béton, plus de verdure !

Le Blog – Confiante en l’avenir ?

AN – Il reste beaucoup à faire. C’est un peu comme réparer les erreurs du passé, cela prend parfois du temps. Cependant je crois en la résilience des lieux par et pour les citoyens. Il faut avoir beaucoup de patience, car la ville change, mais pas toujours comme nous le souhaitons.

Le Blog – Que souhaitez-vous partager de particulier avec nous ?

AN – Malgré mon manque de temps, je me réserve des petits moments tout simples, comme marcher jusqu’à la garderie et, ainsi, découvrir la ville et ses dangers, mais aussi ses trésors. Vous découvrez alors votre quartier avec les yeux de votre enfant. Ces petits moments partagés sont magiques.

Le Blog – Merci Aurélie. N’hésitez pas à contacter Aurélie pour vos  petits ou grands projets.

AN – Merci à vous.

Brève Biographie :
2000 Certificats en écologie Université du Québec à Montréal
– 2007 Certificats en arts plastiques Université du Québec à Montréal
– 2011 Baccalauréats en architecture de paysage Université de Montréal

Vous souhaitez contacter Aurélie Noël
Aurelie.noel@ebox.net
Tél : 514-506-4712
Facebook

Découvrez aussi : Chloé Bernard, Doula

Cabas en Toile de Jute

Fournitures
– Toile de jute 36 × 96cm (sac), 2 fois 40 × 16 cm (côtés), 2 fois 65 × 10 cm (anses) ou plus longues si vous le souhaitez.
– Fleurs, sequins, perles, fils, ciseaux, aiguille
– Doublure : toile en coton 34 x 88 cm et 2 fois 38 x 15 cm
– un morceau de carton de 15 x 35 cm

 

Réalisation

– Franger les 2 bords de 36 cm de la toile de jute et un bord de 16 cm des côtés en tirant les fils sur 4 cm.
– Plier le sac pour le piquer autour des côtés, à 2 cm des bords
– Surfiler les bords

– Confectionner la doublure de la même façon mais en piquant à 1 cm des bords.
– Repasser un rentré de 1 cm dans le haut.
– Glisser la doublure envers contre envers dans le sac.
– Mettre le morceau de carton dans le fond du sac entre la doublure et le sac.

– Confectionner les anses : repasser 1 cm vers l’envers sur chaque longueur .
– Plier envers contre envers puis piquer le tour.

– Glisser les extrémités des anses entre sac et doublure, à 7 cm des extrémités.
– Piquer le haut en fixant ainsi les anses.

– Fixer les fleurs en les cousant.
– Coudre les paillettes pour les tiges en cousant une perle au centre.

Découvrez aussi : Sac pour le transport des plats …

Couverture…

Vous voulez change de couverture ? Modifiez là !

Fournitures

– une couverture en laine ou coton
– de la feutrine de 3 mm d’épaisseur et des perles
– fil, aiguille, ciseaux

Réalisation

– Couper des fleurs dans la feutrine
– Cousez-les en mettant une perle au centre….vous avez une nouvelle couverture écologique et économique !

 

Découvrez aussi  : Un nouveau chapeau ?