Avez-vous déjà mangé des plantes sauvages ?

Ortie, plantain, pâquerette, ail des ours, pissenlit ……… un vrai régal, à cueillir lors de vos sorties quotidiennes dans la nature et à cuisiner chaud/froid.

Avez-vous eu la chance de manger une salade de pissenlit, fraîchement cueilli, avec des petits lardons et des œufs durs, vinaigre + huile ……..un vrai régal, un « bol de nature ».

Vous trouverez des plantes sauvages tout autour de vous. Veillez à choisir de jeunes pousses, fraîches, loin des bords de routes ou des champs pleins de produits chimiques……votre propre jardin est un bon endroit………vous y trouverez pâquerettes, pissenlits, orties, plantains……..vous pouvez planter également des fleurs comme la bourrache, la capucine…….. pour décorer vos salades en été.

Bien sûr, comme pour les champignons, on ne ramasse que les plantes comestibles que l’on connaît bien.

Car il ne faut pas confondre quantité et qualité ! Nous sommes habitués à la première en négligeant la seconde. Or les plantes sauvages nous l’offrent en abondance. Ces végétaux sont extrêmement riches en micronutriments qui nous font généralement défaut. La réaction habituelle est de supplémenter l’alimentation par la prise de compléments alimentaires.
D’après François Couplan « Quand on connaît la teneur souvent ahurissante en micronutriments des légumes et des fruits sauvages, on se pose une question : mais pourquoi ne les met-on pas à profit ? Elle tient, en fait, à ce que nous en mangeons pas des aliments, mais des symboles ! En l’occurrence, les plantes sauvages ont été dévalorisées depuis des siècles, et pour cette raison, elles ne font pas partie de la nourriture possible de l’honnête homme. »

« Que l’aliment soit ton médicament » Hippocrate
Il ne faut pas oublier qu’un organisme à qui l’alimentation apporte tous les éléments dont il a besoin sera très probablement mieux à même de faire face aux agents pathogènes de notre environnement.

Améliorer notre immunité naturelle est la meilleure façon de se soigner, car elle limite les risques d’être malade.

Lors de vos prochaines sorties n’oubliez pas vote panier et un petit couteau ou ciseau.

Bonne récolte et bonne dégustation.

Découvrez aussi : Le livre : Contes à aimer, contes à s’aimer

2 réflexions sur «  »

  1. Merci pour votre article. Avez-vous le projet de le developper plus en détail , car je commence à suivre votre blog et je trouve pratique d’y trouver le maximum d’information sans chercher à droite à gauche et particulièrement des idées de recettes.
    Je viens d’acheter des graines de bourrache bio en espérant que cela pousse dans mon jardin, mais je ne sais pas encore comment l’utiliser.
    Merci pour votre retour

    1. Les fleurs de bourrache se mangent tout simplement en salade…on en met quelques-unes dasn la salade verte, les crudités…….. elles servent de décoration.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.