Quelques conseils pour rester jeune plus longtemps, mais bien vieillir passe avant tout par l’entretien de ses fonctions cérébrales.

• Privilégier une bonne alimentation
Fruits, légumes, poissons, huiles de premières pression à froid, céréales complètes, légumes secs, noix et graines. Thés, tisanes et eaux de qualité. Tout cela pour améliorer les fonctions cognitives.

• Faire de l’exercice physique
30 à 60 minutes par jour (marche, monter les escaliers….) et 2 séances hebdomadaire de 90 minutes d’« activité physique ». L’activité physique favorise le développement de nouveaux capillaires et donc une plus grande oxygénation du cerveau.

• Surveiller sa santé
Les facteurs de risques cardio-vasculaire tabac, alcool, diabète, hypertension……

• Se déstresser
Le stress chronique fait le lit de la dépression. La méditation est une bonne solution.

• Favoriser une vie sociale
Les risques de démence peuvent baisser grâce à une vie sociale riche et satisfaisante.
L’isolement augmente le risque de dépression et l’inactivité cérébrale entraîne un déclin cognitif plus rapide.

• Pratiquer un loisir créatif
Mieux vaut bricoler, faire de la musique, des puzzles, jouer aux cartes, lire, tricoter, cuisiner…… que regarder la télévision ! Des activités mentales quotidiennes diminuent le risque de démence, pourvu qu’elles soient stimulantes et pas toujours répétitives.

On ne peut pas changer son âge chronologique, mais on peut changer son âge biologique…..
Pour aller plus loin …….

4 pistes pour freiner notre horloge biologique (Science et Avenir n°877 – Mars 2020)

• Rajeunir les protéines
Trois âges fatidiques : 34,60 et 78 ans. Les protéines en circulation dans le sang connaîtraient alors un pic spécifique de changements d’activité biologique, témoin de modification majeures dans l’organisme.
• Nettoyer les cellules sénescentes
• Mimer la restriction calorique
Le jeûne intermittent, c’est-à-dire ne faire que 2 repas à 7h et 13h ou bien à 12h et 18h afin d’avoir 18 heures de jeûne. Ou bien ne faire qu’un repas léger le samedi et le dimanche.
• Reprogrammer l’épigénétique
C’est-à-dire l’expression des gènes.

Tout un programme pour se maintenir en bonne forme ! Sans oublier d’être heureux ….

Découvrez aussi : Les édulcorants de synthèse

2 réflexions sur «  »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.