Focus sur les effets potentiels des médias numériques sur le cerveau……

• Une mémoire modifiée
▬ Au lieu de solliciter notre mémoire, nous avons tendance à vérifier sur internet
▬ 3 facteurs semblent perturber le fonctionnement de notre concentration et de notre attention : tenter de faire plusieurs choses en même temps, être bombardé d’information et le fait d’être interrompu fréquemment par des appels ou des notifications.
+ Il a été constaté un développement des régions cérébrales liées à la mémoire, à l’orientation spatiale, à la planification stratégique et des capacités psychomotrices chez les adolescents.

• Un système de récompense déréglé
La recherche éperdue de « likes » sur les réseaux, de scores aux jeux, peut dérégler notre fameux système de récompense, réseau neuronal qui consiste à nous inciter à répéter des actions ou des comportements qui déclenchent la production de dopamine, l’hormone du plaisir ! Mais contrairement aux drogues, les effets s’arrêtent dès que l’on régule la fréquence des écrans.
L’addiction digitale se caractérise par la comorbidité, elle est souvent associée à d’autres troubles comme la dépression, la phobie sociale………

• Un sommeil perturbé
La luminosité des écrans, le nombre d’image par seconde, les fluctuations d’éclairage, les tremblements des images nous impactent.
La lumière bleue des LED inhibe la sécrétion de mélatonine, hormone régulateur du sommeil, de l’appétit et impliquée dans le bon fonctionnement du système immunitaire.
Trop d temps passé derrière les écrans augmente le stress, la pression sanguine, et le rythme cardiaque……….. pour pallier ces effets nocifs, il suffit de les éteindre une heure avant d’aller se coucher………

Alors doser le temps passé derrière les écrans et cesser de se gaver………allez marcher, pratiquez un loisir créatif ………….. !

 

Découvrez aussi : La déconnexion numérique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.