Arrêter de manger quelques jours incite le corps à se mettre en mode « économie d’énergie » et à ralentir ses rythmes cérébraux.

La vie a toujours fonctionné sur la base de l’alternance : jour/nuit, travail/repos, froid/chaud, yin/yang, etc.
En revanche, notre société, en construisant son modèle économique sur une volonté de croissance permanente, pousse à son maximum les humains. Les phases de récupérations font alors cruellement défaut.

Les premiers hommes jeûnaient de fait. Dans un monde sauvage où les vivres n’étaient pas à disposition de façon permanente, les hommes mangeaient lorsqu’ils trouvaient de la nourriture.
Lorsque la nourriture venait à manquer, ils vivaient grâce aux réserves qu’ils s’étaient constituées sous forme de graisse.
Durant ces jeûnes forcés, ils ne perdaient ni leur capacité physique ni leurs facultés intellectuelles. Sinon, ils n’auraient plus été en mesure de prélever leur nourriture dans la nature. Au contraire lorsque nous cessons de nous alimenter, notre corps se régénère de lui-même et notre esprit se revigore.

Selon Valter Longo, le jeûne serait une des clés pour vivre plus longtemps en santé. Le biochimiste, explique que la privation de nourriture amène les cellules à se régénérer. Il parle aussi de repos digestif de 12 heures. C’est-à-dire d’avoir 12h, sans nourriture, entre votre dîner et votre petit-déjeuner. Ceci offre la possibilité, à notre système digestif, de se régénérer.

Ceci est réalisable pour la plupart d’entre nous. Pour ceux qui veulent aller plus loin, voici différentes formes de jeûne :

• Le Jeûne intermittent : de 16 heures, pour e réaliser in saute 1 repas, celui du soir ou celui du matin et l’on maintient une pause de 16h entre les deux repas.

• Le Jeûne de 24 heures :on ne mange plus après le repas de midi et l’on ne remange qu’à midi le jour suivant.

• Le Jeûne de 48 heures à 72 heures: on ne mange pas pendant 2 à 3 jours ……….on s’organise pour aménager son emploi du temps ……. on fait cela un week-end + le vendredi.

• Le Jeûne de 5 à 10 jours : une vraie pause …… des vacances….. afin de bénéficier des tous les bienfaits du jeûne.

• Le Jeûne long de 10 à 21 jours ou plus : ou jeûne thérapeutique. Il permet d’aller plus loin dans la démarche. Un accompagnement est alors recommandé.

Le jeûne n’agit pas seulement sur notre corps, mais aussi sur notre mental.
Dès le deuxième jour de jeûne, les rythmes cérébraux ralentissent, certaines hormones ne sont plus fabriquées (insuline…) ou moins (cortisol….), les allergènes alimentaires disparaissent.
Après 48h, certains gènes sont activés et d’autre « mis en veille » dans le but de protéger les cellules. Tout cela va créer un état anti-inflammatoire bien connu des jeûneurs, qui voient de cette façon merveilleuse disparaître ou diminuer certaines de leurs douleurs.

J’ai personnellement fait un jeûne de 30 jours en 2019 et plus d’un an après j’en ressens encore les bénéfices……

Il est facile de mettre en place le repos digestif de 12h et ensuite de faire le jeûne de 24 h.

Découvrez aussi : Le jeûne à base de jus frais

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.