Emonctoire : la Peau

La peau est une barrière contre les agressions extérieures et un organe sensitif.
Sa surface importante lui confère aussi la capacité à prendre rapidement le relais des autres émonctoires lorsqu’ils sont défaillants.

Par les glandes sébacées, les colles sont évacuées sous forme de furoncles, boutons, eczémas suintants, peau « grasse ».

Masquer ces manifestations cutanées par des applications externes ne sert à rien, car c’est de l’intérieur que la solution doit venir.
Si la peau exprime ces désordres, c’est que la toxémie de type colloïdal est trop importante pour les autres émonctoires qui ne peuvent plus en assumer la gestion.
Ceci est visible chez les gros consommateurs de sucres (viennoiseries, sucreries, pâtes, pains, laitages, sodas) et d’aliments gras (frites, fromages, viandes grasses).

C’est aussi au travers des 2m² de tissu cutané et grâces aux glandes sudoripares de la peau que les reins déversent vers l’extérieur des toxines qu’ils ne peuvent eux-mêmes éliminer.

Les anomalies de la transpiration, l’eczéma sec, les pellicules, les cals, une peau « sèche » ……. sont des manifestations qui expriment la nature cristalloïde de la toxémie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *