Les pièces à vivre

La respiration, voie d’entrée des polluants
Formaldéhyde, solvants et phtalates colonisent les matériaux e construction et de rénovation, les meubles neufs, notamment en aggloméré, les colles, peintures et vernis, les moquettes…..

Les bonnes attitudes

Remplacer les produits d’entretien ou de bricolage industriels par des produits écolabelisés (NF environnement ou Ecolabel) et des produits naturels : vinaigre blanc, citron, savon noir, bicarbonate de soude, ….
Bannir les lingettes nocives pour la peau utilisées à main nue et chargée de composés organiques volatils. Recourir à l’eau de Javel seulement contre les traces de moisissures.
Nettoyer, bricoler et jardiner avec des gants.
Aérer tout meuble neuf à l’extérieur du logement avant de l’installer.
Laver les vêtements neufs avant de les porter. Opter pour des vêtements bio et ceux ne portant pas les mentions « anti » tache, feu, acariens, pluie …..et utiliser des lessives les plus naturelles possibles.

D’où l’importance d’utiliser le moins possible
de produits chimiques d’entretien ou de bricolage.

Aérer pour chasser les toxiques
Les sources de pollution de l’air sont multiples. Les matériaux d’isolation, décoration et ameublement dégagent des toxiques, ainsi que les produits ménagers et de bricolage.
L’air intérieur est donc plus pollué que l’air extérieur. 25 % des logements ont ainsi des taux de composés organiques volatils dix fois plus élevés qu’à l’extérieur.

Les bonnes attitudes

Aérer le logement et le lieu de travail tôt le matin et tard le soir.
Oublier désodorisants, bougies parfumées, diffuseurs électriques, encens, huile essentielles diffusées à chaud et vaporisateurs, chargés de produits toxiques.
Préférer les peintures bios ou à la chaux, les papiers peints sans phtalates ni PVC.
Ne pas séjourner dans une pièce fraîchement repeinte, papiétée, une moquette ou un parquet neuf.
Agrémenter les pièces à vivre de plantes même si leur action dépolluante n’est pas scientifiquement prouvée.
Ne pas utiliser de sèche-linge qui dispersent dans la pièce les produits toxiques de l’assouplissant.

 

Se protéger des ondes
Les téléphones mobiles, wifi des ordinateurs, tablettes …….. nous font baigner dans un flot d’ondes électromagnétiques.
Nous manquons de recul pour évaluer les effets à long terme du danger des ondes et de leur impact sur la santé.

Les bonnes attitudes

Utiliser le kit-main libre ou le haut-parleur.
Mettre le portable en mode avion pour utiliser certaines applications comme le réveil.
Eviter de téléphoner dans les transports, car la puissance des émissions augmente fortement.
Porter le téléphone le moins possible sur soi, même en veille.
Choisir un téléphone avec un débit d’absorption spécifique le plus bas possible.
Proscrire le wifi et le mobile dans les chambres.
Utiliser l’internet par câble aussi souvent que possible.
 

Découvrez aussi : La déconnexion numérique

4 réflexions sur « Les pièces à vivre »

  1. Bonjour,
    votre article est intéressant. Pourquoi conseillez vous d’aérer tôt le matin ou tard le soir plutôt qu’à la mi-journée par exemple? Est-ce uniquement pour une question de chaleur?
    Dans l’attente de votre retour, bonne continuation

    1. Aérer 2 fois dans la journée…. le matin, pour avoir un air frais pour la journée et le soir, pour avoir de l’air frais pour dormir !

  2. Merci pour votre retour, je n’avais pas pensé à ces arguments.
    En fait comme j’ai la chance de travailler chez moi, je laisse mes fenêtres ouverte pratiquement en permanence des que le temps le permet surtout en ces périodes de Covid.
    Bon weekend

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.