Catherine Kousmine

Née le 17 septembre 1904, en Russie, Catherine Kousmine et ses parents sont obligés de s’exiler en Suisse en 1918 à cause de la Révolution russe.
Catherine rentre à l’école supérieure de Lausanne, où elle passe un baccalauréat ès sciences. Elle entreprend ensuite des études de médecine à la faculté de médecine de Lausanne. Elle obtient son diplôme de médecin en 1928.
Elle travaille quelques années en cabinet, puis souhaite suivre une spécialité en pédiatrie et se rend à Zurich où elle sollicite un poste dans la clinique pédiatrique du professeur G. Fanconi, où elle reste jusqu’en 1946. Elle étudie ensuite à Vienne, à la clinique du professeur Epinger et après six ans de stage, elle obtient un diplôme en pédiatrie. De retour en Suisse, elle exerce en tant que généraliste, car son diplôme de pédiatrie n’est pas reconnu dans ce pays.

Elle est l’une des fondatrices de ce qui a été appelé «médecine moléculaire», une pratique à visée thérapeutique basée sur des croyances et dont les effets allégués n’ont pas été prouvés

Le Dr Kousmine pense que nous avons perdu cet instinct qui permettait autrefois de choisir l’alimentation la mieux adaptée à nos besoins.
D’une génération à l’autre, nous sommes devenus plus fragiles et les atteintes des maladies dégénératives se sont multipliées, depuis les caries dentaires jusqu’aux cancers.
Elle affirme qu’il est possible de prévenir la cancer et elle a soigné avec succès de très nombreux malades atteints de polyarthrites chroniques, de sclérose en plaque et de cancer.

Travail sur les huiles alimentaires
Le Dr Kousmine s’est très tôt intéressée aux huiles alimentaires dont la qualité avait changé au cours de la Seconde Guerre mondiale : les producteurs ont introduit les méthodes de pressage à chaud (160-200°) dans le but de produire moitié plus d’huile avec la même quantité de matière première.
L’extraction par l’hexane, un solvant organique voisin du benzène, difficile à éliminer, permet aussi de produire près du double de quantité d’huile.
L’inconvénient majeur de ces méthodes, par rapport à la méthode de pressage à froid, est que la qualité de l’huile n’est plus optimale : elles transforment une partie des molécules cis (naturelle) en molécules trans (la molécule trans ne s’intègre pas dans nos chaînes métaboliques).
Ces acides gras trans ont depuis fait l’objet d’études qui ont montré leur nocivité à faibles doses, ce qui a conduit plusieurs pays ou municipalités à prendre des mesures de recommandations, de restriction ou d’interdiction.

Critiques
Les travaux du Dr Catherine Kousmine n’ont malheureusement pas reçu l’assentiment de la communauté scientifique.

Après sa mort, le 24 Août 1992, en Suisse, une fondation portant son nom a été créée pour perpétuer ses méthodes. Cette fondation possède des filiales dans plusieurs pays.

La crème Budwig, dite aussi délice du matin ou crème de cent ans, est un mélange composé de fruits frais, céréales fraîchement moulues, oléagineux et produits laitiers. Elle a été créée par Johanna Budwig, chercheuse et biologiste allemande, et reprise par le Dr Kousmine, qui la conseillent au petit-déjeuner.
Elle a la particularité d’être composée uniquement d’aliments crus.

Découvrez aussi : Les messages cachés de l’eau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *