Le Tamari

Histoire :

C’est un condiment d’origine japonais, connu depuis plus de 2500 ans.
Traditionnellement, le tamari désigne le liquide qui se forme lors de la fabrication du miso qui fermente plusieurs mois. Tamari est d’ailleurs dérivé de tamaru signifiant «s’accumuler» en japonais.
Le tamari est fait exclusivement avec des haricots de soya ou du tourteau de soya qui est le résidu du pressage des haricots lors de la fabrication de l’huile.
Le tamari ne séjourne que de 4 à 6 mois dans d’immenses cuves métalliques. Dans le tamari biologique il n’y a pas d’ajout d’additif. Il est consistant et foncé. Il contient 2% d’alcool car il ajouté en fin de production afin de prévenir le développement de moisissures est de champignons.

Utilisation :

Le tamari peut remplacer le sel. Il sert à faire des marinades des sauces ou des trempettes. On peut ajouter au tamari de l’ail, de l’oignon, du gingembre frais, du vinaigre et de l’huile. Il est à la base de la sauce teriyaki et de a sauce Worcestershire.

Conservation :

Le tamari se conserve au réfrigérateur lorsque la bouteille est entamée

Valeur nutritive :

810 mg de sel pour 15 ml de tamari.
Le tamari fabriqué selon les méthodes ancestrales possèdent des propriétés identiques au miso et qui sont dues à la fermentation.

Il ne contient pas de céréale.

Recette Salade de quinoa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *